Tous

Brioude

L'évêque du Puy a ouvert les portes de la miséricorde

mer 16/12/2015 - 12:23 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:38

Nombre de Brivadois ignoraient jusqu’à l'existence de la porte latérale de la basilique Saint-Julien qui donne sur la place Grégoire-de-Tours, avant sa restauration en juillet dernier. Dissimulée derrière un muret il y a encore cinq mois, elle confère aujourd'hui un charme supplémentaire à l'édifice religieux. Les fidèles l'ont empruntée pour la première fois depuis des décennies, ce dimanche 13 décembre 2015, dans les pas l’évêque du Puy-en-Velay. « On n'a pas choisi la porte la plus grande, a souri Mgr Luc Crepy, on a choisi une bonne petite porte » pour en faire la porte de l'année de la miséricorde.
Comme le pape François à la basilique Saint-Pierre de Rome le 8 décembre, Mgr Crepy a ouvert la porte sainte, invitant les Brivadois à entrer dans l'année de la miséricorde et à le suivre dans la basilique. Après avoir confié son parcours jubilaire à la Vierge à l'enfant, l'évêque a déposé l'évangile dans la chapelle de la Croix, où il a béni l'eau avec laquelle les paroissiens ont fait mémoire de leur baptême.

« Jubilé et joie, ça va ensemble »
Vêtu du rose liturgique symbolisant la joie, maître-mot de son homélie, le prélat a engagé chacun à « laisser de côté ce qui pèse sur son cœur » : « Jubilé et joie, ça va ensemble », a-t-il insisté. « Quand on jubile, on est joyeux. La joie du jubilé de la miséricorde, c'est prendre encore un peu plus conscience que Dieu est proche de nous, que Jésus marche à nos côtés, que nous aussi nous sommes invités à aimer comme Dieu nous aime. Et ça, ça nous rend joyeux. Ça, c'est super ! »

----La Haute-Loire compte trois églises jubilaires :

  • la cathédrale du Puy-en-Velay où la porte de la miséricorde a été ouverte le 8 décembre;
  • la basilique Saint-Julien de Brioude (samedi 12 décembre);
  • et l'église Saint-Marcellin de Monistrol-sur-Loire (dimanche 13 décembre).

-----« Soyez dans la joie »A maintes reprises l'évêque a encouragé les Brivadois à « laisser la joie entrer dans leur cœur », concédant que ce n'était « pas toujours facile, surtout en cette fin d'année marquée par des événements douloureux ». « Nous avons toute cette année pour vivre quelque chose d'un peu nouveau », a-t-il souligné avant de reprendre les mots de l'apôtre Saint-Paul dans sa lettre aux Philippiens : « Soyez dans la joie, ne vous inquiétez de rien, priez, rendez grâce, et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce que l'on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées. Puissions-nous tous vivre une année de joie et de paix, parce que nous accueillons en nous et entre nous la miséricorde et l'amour de Dieu ».

I.A.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire