L'évêque de Haute-Loire dans le collimateur de "Cash Investigation"

mar 21/03/2017 - 19:41 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:45

La Haute-Loire a fait une brève irruption dans l'émission "C à Vous" de ce lundi 20 mars 2017 sur France 5. Sur le plateau, alors que les journalistes Elise Lucet et Edwy Plenel font la promotion d'une enquête conjointe sur la pédophilie dans l'Eglise, apparaît le nom de l'évêque du Puy-en-Velay, Mgr Luc Crepy.
Un religieux résidant en Haute-Loire soupçonné d'agression sexuelle
Le chef des catholiques de Haute-Loire dirige également la cellule de lutte contre la pédophilie dans l'Eglise. Il a donc logiquement été interviewé par Elise Lucet. Et, d'après elle, il pourrait couvrir un homme soupçonné d'actes pédophiles dans le diocèse du Puy. La journaliste dévoile une partie de l'interview. "Quand je lui ai dit, à un moment, est-ce que vous pourriez, vous, l'Eglise de France, vous porter partie civile dans le procès de ce prêtre, qui est dans votre diocèse, il ne sait pas quoi répondre. Il dit "non, franchement je ne sais pas, a priori c'est non.""

>> Voir la vidéo sur le site de France 5

De quel suspect parle Elise Lucet ? Si l'on en croit le site Mediapart, il pourrait s'agir du Frère Albert. Le missionnaire de la congrégation du Sacré-Coeur aurait reconnu en 2002 avoir agressé sexuellement au moins un mineur en Guinée Conakry. Il aurait ensuite été rapatrié en Haute-Loire. Des informations qui coincident avec celles du tribunal du Puy, qui confirme qu'une enquête est actuellement ouverte à l'encontre d'un homme d'Eglise résidant dans le département, pour des faits commis à l'étranger.

S'il s'agit bien de cette affaire, le rapport avec Mgr Crepy parait, au premier abord, peu évident. Comment celui qui a été ordonné évêque du Puy-en-Velay en 2015 pourrait-il couvrir des faits commis avant 2002 en Afrique? Contacté par Zoomdici, l'évêque ponot n'a pas souhaité répondre à nos questions avant la diffusion de l'émission.
L'Eglise refuse de participer à l'emission
Mgr Crepy aurait pu se trouver sur le plateau de France 2 mardi soir pour commenter l'enquête en direct. En tant que responsable de la lutte contre la pédophilie dans l'Eglise, il aurait probablement été l'invité d'Elise Lucet. Mais l'Eglise a refusé d'envoyer un réprésentant. Dans un communiqué, elle dénonce les méthodes de l'enquête. "Ce refus de participer à cet enregistrement est motivé par les méthodes utilisées pour les interviews ainsi que par divers renseignements obtenus sur cette émission. Il apparaît que la déontologie journalistique ne soit pas respectée et que cette émission soit plus préoccupée d'accuser que d'expliquer".

Le rédacteur en chef de l'émission réplique dans un entretien au journal La Croix. "Cette accusation est incompréhensible. Dans le documentaire, nous avons donné très largement la parole aux responsables de l’Église."
Clément L'hôte

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire