Les tracteurs sans cabine : attention danger

Par Nicolas Defay mar 01/06/2021 - 12:00 , Mise à jour le 01/06/2021 à 12:00

C'est l'avertissement que souhaite partager Yannick Fialip, Président de la Chambre d’Agriculture de Haute-Loire. Car, selon la structure agricole, un accident mortel sur deux est généré par le renversement d’un tracteur.

"Sur 2020, il y a eu un certain nombre d’accidents mortels, liés à des reversements de tracteurs en l’absence d’arceau de sécurité sur des tracteurs anciens, déplore Yannick Fialip. Ces tracteurs sont utilisés soit par des professionnels soit par des particuliers pour des activités de jardinage ou de bucheronnage". Le Président de la Chambre d’Agriculture de Haute-Loire ajoute : "Les accidents sont en grande majorité survenus dans le cadre d’activités privées. Je tenais donc à informer l’ensemble de la population concernée".

"Je peux comprendre que cet investissement peut être vu comme une contrainte, mais j’ai la crainte que les pouvoirs publics prennent des décisions beaucoup plus drastiques". Yannick Fialip

Que propose la profession agricole ?

D'après Yannick Fialip, "la profession rappelle les obligations de détenir sur tous les tracteurs à minima un arceau de sécurité ou une cabine renforcé qui, en cas de retournement du tracteur, permet de protéger le conducteur, insiste-t-il. Nous demandons aux agriculteurs mais aussi aux particuliers de mettre en place le plus rapidement possible sur leurs tracteurs ces éléments en se rapprochant si nécessaire de vos prestataires motoculture ou concessionnaires tracteurs".

Ne craignez-vous pas que cette contrainte soit mal vécue par les utilisateurs ?

"Je peux comprendre que cet investissement peut être vu comme une contrainte, mais j’ai la crainte que les pouvoirs publics prennent des décisions beaucoup plus drastiques, livre le professionnel. De plus il est de notre devoir de prévention sur les accidents d’informer et réinformer l’ensemble des utilisateurs de tracteur non conformes à la réglementation". Il continue en ce sens : "Le tracteur a permis d’exercer des activités de travaux dans les champs et dans les jardins en diminuant grandement la pénibilité ou en transportant facilement des marchandises. Mais n’oublions pas que cela reste une machine qui, mal maitrisée, peut s'avérer très dangereuse".

"Le risque existe partout, même en terrain plat. Une ornière ou un obstacle mal placé peuvent suffire pour anéantir une vie ou plusieurs". Jean-Jacques Barbier

Un accident mortel sur deux lié au renversement d’un tracteur

Jean-Jacques Barbier, conseiller machiniste à la Chambre d'Agriculture, complète les propos de Yannick Fialip. "Si les tracteurs neufs sont depuis longtemps équipés de cabines de sécurité, le parc de tracteurs ne disposant d’aucune protection contre le renversement est encore important. Ces matériels sont dangereux à plus d’un titre".

Selon ses données, près d’un accident mortel sur deux est lié au renversement d’un tracteur. "Ce risque est bien souvent sous-estimé, voire oublié alors que bon nombre de tracteurs sans arceau de sécurité continuent à être utilisés régulièrement sur nos exploitations, se désole Jean-Jacques Barbier. De plus, la loi impose à tous les tracteurs présents sur une exploitation d’être équipés d’une structure de protection anti-retournement, quelque-soit leur ancienneté et leurs utilisateurs, et cela depuis le 1 er janvier 2010. Le fait que les tracteurs concernés soient principalement utilisés dans des cours de ferme ou des bâtiments ne dispense pas de négliger la sécurité".

"En cas d’accident, votre assureur peut invoquer la non-conformité du matériel"

Outre les conséquences dramatiques que de tels accidents peuvent produire, les écueils financiers sont également présents d'après le conseiller. "Le risque existe partout, même en terrain plat. Une ornière ou un obstacle mal placé peuvent suffire pour anéantir une vie ou plusieurs. Et en cas d’accident, votre assureur peut invoquer la non-conformité du matériel et refuser de prendre alors en charge le sinistre".

Vous aimerez aussi

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire