Les réactions en Haute-Loire après l'attentat contre Charlie Hebdo

mer 07/01/2015 - 17:34 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:32

Deux ou trois hommes cagoulés ont attaqué le siège de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, ce mercredi matin vers 11h30. Ils sont toujours en fuite et activement recherchés. Le bilan reste encore provisoire mais on parle déjà d'une douzaine de victimes, dont deux policiers et les dessinateurs Charb, Cabu, Wolinski et Tignous. Comme partout en France, au Puy aussi, un rassemblement est prévu ce mercredi soir.
Nous avons choisi pour illustrer cet article en premier lieu le dernier dessin de Charb dans Charlie Hebdo, plutôt prémonitoire... Puis un dessin de Tignous, toujours sur le même sujet et enfin un dessin de ce mercredi de Plantu, dessinateur dans le journal Le Monde.

Suite à ce drame, plusieurs personnalités de Haute-Loire ont déjà réagi sur les réseaux sociaux suite à la tragédie de ce mercredi matin.

Le député-maire du Puy Laurent Wauquiez :

Le Président de la région Auvergne René Souchon :

Bruno Julliard, premier adjoint à la mairie de Paris :

Laurent Johanny, conseiller municipal d'opposition à la mairie du Puy :

Pierre Cheynet, secrétaire départemental du FN :


Le footballeur ponot Sidney Govou a également affiché son soutien d'un sobre tweet :

Jérémy Perbet, le footballeur originaire du Puy, aujourd'hui en Turquie (lire) :

Originaire de Retournac, l'ancienne joueuse de tennis Marion Bartoli :

Le cycliste Jordan Sarrou, originaire de Monistrol-sur-Loire :

Le député de Haute-Loire Jean-Pierre Vigier :

"Le 7 janvier 2015 : la France est en deuil blessée par un acte de barbarie d’une extrême gravité. Des terroristes ont cruellement assassinés nos concitoyens. Notre démocratie a été touchée en plein coeur. Au nom des victimes, des familles meurtries, au nom de notre république, notre unité nationale doit faire bloc pour lutter contre ces atrocités".

Jean-Pierre Marcon, Président du Conseil général de la Haute-Loire tient à exprimer sa "vive émotion devant cette barbarie odieuse qui vient d'être perpetrée dans les locaux du journal Charlie Hebdo à Paris. Notre démocratie ne peut et ne doit laisser passer cet acte terroriste contre la presse et la police, pour lequel nous devons réagir ensemble dans la dignité nationale".

André Chapaveire, Vice-président du Conseil régional et Premier secrétaire du Parti Socialiste de Haute-Loire, réagit aussi suite à l'attentat à Charlie Hebdo : "une attaque d'une lâcheté et d'une gravité extrêmes, un acte monstrueux. C'est une atteinte intolérable à la liberté d'expression, donc contre la République. Ayons une pensée pour les victimes qui sont mortes pour la liberté, pour leurs familles et leurs proches ainsi qu'aux blessés. Face à cet attentat terroriste, la France doit faire bloc".

Le Président de la région Auvergne René Souchon s'est également fendu d'un communiqué :

"L’attentat terroriste perpétré ce matin contre la rédaction de Charlie-Hebdo fait naître en moi horreur et indignation. Cet attentat, l’un des plus meurtriers de l’histoire de notre Pays, est d’une inqualifiable barbarie. Je pense en premier lieu aux familles des victimes, et plus particulièrement à celle de Michel Renaud, Clermontois investi et engagé dans la vie publique et culturelle auvergnate, président-fondateur des « Carnets de voyages », qui se trouvait au côté de Gérard Gaillard, secrétaire général de l’association dans les locaux de Charlie-Hebdo à ce titre. J’assure leurs proches du soutien de la Région Auvergne en ces circonstances dramatiques. S’en prendre de façon aussi monstrueuse à un droit fondamental de notre démocratie, celui de la liberté d’expression, ne saurait être toléré. La plus grande unité nationale est nécessaire pour faire barrage au terrorisme. Aujourd’hui, notre République et notre Région sont en deuil".

Comme toutes les centrales syndicales, l'UNSA a réagi à la tuerie de Charlie Hebdo. Voici le communiqué local du Syndicat des Enseignants UNSA Haute-Loire :

"En frappant la presse engagée, ces meurtriers ont frappé la République toute entière. Nous sommes très émus, sous le choc, et nous pensons à ces victimes innocentes et à leurs familles. Morts en exerçant leur travail, journalistes, fonctionnaires de police, vigiles... nous autres, simples citoyens, nous sommes Charlie Hebdo.
Enseignants, n'oublions pas ce jour, expliquons ces événements à nos élèves en adaptant notre discours. Transmetteurs de savoirs, nous nous sentons directement concernés, nous sommes également dans la ligne de mire. Plus que jamais le rassemblement laïque est le seul qui vaille pour le vivre ensemble, en dehors de tout fanatisme ou obscurantisme. Luttons aussi contre l'amalgame que certains ne manqueront pas de mettre en avant. Ces meurtriers n'appartiennent à aucune religion. Ces meurtriers sont des fous. Liberté, égalité, fraternité, laïcité sont nos valeurs indestructibles
".

La section du Puy en Velay de la Ligue des droits de l'Homme ne peut qu'être "horrifiée par le monstrueux attentat commis ce mercredi soir à« Charlie Hebdo ». Encore une fois l'intégrisme religieux mène à la barbarie et par réaction au repli identitaire. Ne laissons pas étouffer la démocratie,ni la liberté de la presse,osons dire ce qui nous rassemble contre l'obscurantisme. La liberté de la presse est une liberté fondamentale et la mort de douze personnes vise le cœur de notre démocratie".

La CGT de Haute-Loire tient elle aussi "à assurer l’ensemble des journalistes et des personnels du journal, ainsi que tous leurs proches, de sa totale solidarité" et le syndicat a déclaré dans un communiqué de presse : "Profondément choquée par cet acte odieux, attristée et en colère, la CGT 43 rappelle et salue le courage de ces hommes et ces femmes qui chaque jour, chaque semaine, malgré les intimidations et les menaces, défendent la liberté de pensée et la liberté d’expression dans notre pays. Elle souhaite que les assassins soient au plus vite arrêtés et jugés, et que toute la lumière soit faite sur leurs motivations, ainsi que sur les conditions ayant permis que le siège de l’hebdomadaire ait pu être ainsi attaqué. La CGT 43 appelle à se joindre au rassemblement lancé par le Club de la Presse, ce mercredi 7 janvier, à 18h30, devant la Préfecture du Puy En Velay".

Le Front de Gauche de Haute-Loire a également tenu à réagir en nous adressant un communiqué de presse que voici :
"Face à l’attentat meurtrier contre Charlie-Hebdo, une réaction démocratique et populaire s’impose ! L’attentat meurtrier contre Charlie-Hebdo nous frappe de stupeur. Plus d’une dizaine de morts dont les dessinateurs Charb, Wolinski, Cabu et Tignous ! Notre première pensée va aux familles et aux proches des victimes. Le Front de gauche leur apporte sa solidarité pleine et entière.
Cet acte barbare ne doit pas être laissé sans réaction. Il frappe un organe de presse. Quels qu’en soient les auteurs, c’est à la liberté de la presse qu’ils ont voulu s’en prendre. C’est donc à notre liberté de penser qu’ils ont voulu s’attaquer. Ce sont les libertés démocratiques qu’ils veulent mettre en cause. Ils ne réussiront pas à nous intimider.
Face à cet acte odieux, il faut une réponse qui mobilise tous les démocrates, une réponse qui montre que nos concitoyen-nes refusent d’être entraînés dans la spirale de la peur, une réponse qui affirme, face au terrorisme, que la France est riche de sa diversité, fière de la liberté d’opinion qui y règne. Face à la terreur, il faut répondre par plus de démocratie, plus de fraternité et de tolérance.
C’est pourquoi le Front de gauche appelle tous les forces démocratique à réagir. L'UD CGT appelle à se rassembler per ce soir à partir de 18H30 devant la préfecture du Puy.Le Front de gauche 43 appelle à y être massivement présent
".

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire