Les RASED, "vides de sens et d’efficacité"

lun 12/10/2020 - 16:50 , Mise à jour le 27/11/2020 à 09:08

Ce dispositif est destiné pour les élèves en difficulté ou en situation de handicap. Les familles et les accompagnants sont ainsi en fort lien avec les équipes d’enseignants dans les écoles. Juste indispensable pour ce public particulier, la plupart des RASED du département ont complètement perdu leurs spécificité selon les syndicats de a SNUipp-FSU 43, fonctionnant au ralenti avec des équipes incomplètes.

Une structure démembrée
Sur la papier, chaque équipe devrait être composée d’un psychologue « Education, Développement et Apprentissage », d’un enseignant spécialisé chargé de l’aide rééducative / relationnelle et d’un enseignant chargé de l’aide à dominante pédagogique. « Les RASED de la Haute-Loire ne comptent souvent que deux membres à savoir, le psychologue de l’Éducation Nationale et l'enseignant spécialisé chargé de l'aide à dominante pédagogique, assurent les syndicats. Ils souffrent alors de l'absence de l'enseignant spécialisé chargé de l'aide relationnelle qui accompagne les enfants qui ne trouvent pas leur place à l'école. Elles apparaissent vides de sens et d'efficacité à présent ».

Un chemin scolaire et de vie compromis
« Ces équipes boiteuses fragilisent le dispositif notamment dans les missions de prévention, passées aux oubliettes, et de remédiation en réduisant les réponses apportées aux élèves, partage le SNUipp-FSU 43. Elles mettent à mal la co-construction de réponses adaptées et complémentaires au sein de l’équipe enseignante, le nécessaire lien avec les familles et le travail partenarial avec les acteurs du médico-social ».
Il ajoute : « La prise en compte de la difficulté scolaire ou encore la mise en place d’une école qui pense la réussite de toutes et tous, ne doivent pas être seulement des slogans : il est donc plus que temps de réaffirmer et de revendiquer pour les RASED les moyens nécessaires en personnels qualifiés pour permettre l’accompagnement des élèves les plus vulnérables et des enseignants ! »

Des enseignants mais pas de spécialistes faute de formations
En Haute-Loire, toujours d’après les syndicats, le manque de formation à destination des enseignants imposent des professionnels non spécialisés, compromettant gravement l’efficacité de la RASED. « De plus, il existe sur notre territoire un manque d'harmonisation prononcé pour le financement du matériel nécessaire au bon fonctionnement de ces RASED », continue le syndicat. Pour la SNUipp-FSU, la scolarisation dans de bonnes conditions des élèves les plus fragiles nécessite un travail collectif avec des personnels qui observent, analysent et agissent au sein des écoles en limitant l'externalisation et la médicalisation.

« Notre organisation revendique l’urgence à se mobiliser pour notre école »
« Parce que nous défendons une certaine idée de l’école, celle d’une école publique qui lutte contre les inégalités, aide à devenir autonome, responsable et épanoui et refuse la standardisation et la normalisation dictées par les évaluations nationales, notre organisation revendique l’urgence à se mobiliser pour notre école »
, insiste les syndicalistes.
Ils concluent : « Nous demandons davantage de moyens en postes et en formation. C'est en effet ainsi que les RASED pourront jouer un rôle majeur pour une véritable école inclusive ».

Nicolas Defay

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire