Les Portugais du Puy, « champions d'Europe quoi qu'il arrive »

dim 10/07/2016 - 10:00 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:42

Alcino, « grand supporter de la sélection portugaise » et gérant d'un bar du Puy, réside sur la commune depuis 50 ans et a hâte de voir cette fameuse finale. Pour lui, se pose donc la question de quelle équipe soutenir ! « Le problème, c'est que je suis pour la France, parce que c'est mon pays d'accueil et je suis pour le Portugal parce que c'est mon coeur, mais que le meilleur gagne. »
La fête avant tout
Il a prévu de regarder le match avec des amis « On a prévu d'être tous ensemble, on va faire un barbecue. On sera une trentaine, portugais et français, pour faire la fête quoi qu'il arrive. » Alcino aimerait bien voir le joueur phare du Portugal, Ronaldo, enfin gagner avec les siens. « Il a 31 ans, c'est peut-être sa dernière grande compétition, il a à coeur de remporter quelque chose avec la sélection, je pense qu'il y aura un gros match et que la France va pas démériter. Ca sera difficile pour moi. » Mais pour comme beaucoup d'autres sans doute, ce match est avant tout une occasion de célébrer un sport qu'il aime. « Je pense que ça sera avant tout une fête, la fête du football, peu importe celui qui gagne. »
Des pronostics contradictoires
Il a beau faire preuve d'une belle démonstration de fair-play et d'un enthousiasme bon enfant, son pronostic montre toutefois de quel côté son cœur balance. « Sans être chauvin, 2-1 pour le Portugal, c'est le cœur qui parle, mais si la France gagne, on sera pas déçus non plus. » Il est amusant de constater que son fils, Maxime, choisit une formule similaire et un score identique pour venir contredire cette estimation. « Réellement, je vois un 2-1 pour l'équipe de France, faut pas être chauvin. » Il nuance toutefois son propos par une brève analyse du jeu des deux équipes et du parcours de la France, « meilleure sur le papier. » Il n'exclut toutefois pas complètement une victoire portugaise. « Une finale ça se joue pas, ça se gagne. Il suffit d'un petit quelque chose, je pense que le Portugal va jouer en contre-attaque. Un bon Ronaldo, Nani, des personnages comme ça, vont faire la différence. » Il ajoute également « pour une finale, on pouvait pas espérer mieux. On a le coeur au Portugal, mais bon, la finale est jouée depuis jeudi, on est champions d'Europe quoi qu'il arrive. » Et il conclut sur le même sentiment de bonne humeur et d'esprit sportif que son père « que le meilleur gagne, dans tous les cas, la fête sera très belle dimanche. »

T.N.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire