Les Nuits Basaltiques : que la fête commence

jeu 31/07/2014 - 01:09 , Mise à jour le 26/11/2020 à 19:23

Le top départ des Nuits Basaltiques a été donné ce mercredi 30 juillet. Quelques centaines de personnes ont fait le déplacement pour l'occasion. Sous un temps clément, le festival commence sous de bons augures.

Le régional mis en avant
La soirée a débuté avec une pièce de théâtre, une première pour ce festival comme nous l'a expliqué Didier Boire, ancien président de la CDMDT (Centre Départemental de Musique et de Danse Traditionnelle) : " Depuis deux ans, nous avons des créations. Cette année, pour la 10ème édition, nous avons choisi de travailler avec " Latituds " et ce n'est pas un hasard. Ils défendent une notion de territoire avec une histoire qui parle de la région et dans leur pièce, il y a de la musique traditionnelle aussi ".  

À danser et à écouter
Cette soirée de lancement était gratuite pour permettre à tout le monde de découvrir l'univers du festival. Après la pièce de théâtre, un repas du terroir a été proposé avant de lancer le bal traditionnel avec " Les Gargamas " et " Le Chanforgne ". Ce dernier a été ouvert par une initiation à la danse traditionnelle bien qu'il ne soit pas nécessaire de savoir danser puisque d'après le dicton du festival : " C'est un bal à danser mais aussi un concert à écouter ". Jeunes et moins jeunes se sont dirigés vers les parquets de danse dès que les premières notes de musique ont retenti sur l'esplanade Claude Nougaro.

Succès en hausse pour les stages
Le festival accueille une centaine de stagiaires venus de Haute-Loire mais aussi de toute la France, soit le maximum. Niveau hébergement, Didier Boire nous explique : " Ils logent à l'auberge de jeunesse et quelques uns en ville puisque nous n'avons pas assez de place pour tous les héberger ". Ici, les stages ne sont pas surpeuplés, l'association privilégie la qualité à la quantité. Pour chaque atelier musical, seule une douzaine de personnes sont admises.
Les bénévoles ont remarqué la fidélité de certaines stagiaires : " S'ils reviennent, c'est la preuve qu'ils s'y trouvent bien. Des personnes ont du mal à partir le dimanche, ils retardent souvent le départ puisqu'en quelques jours, des liens se créent ".

Cadre idéal
L'association se réjouit de pouvoir investir le Centre Pierre Cardinal : " Ce site est très adapté à notre festival qui est à taille humaine. Il est bien proportionné par rapport au public et tout est sur place ". Le cadre est d'autant plus appréciable grâce au décors mis en place par les deux artistes de la région : Nicolas Savoye et Roger Benoit.

Programme du festival
Jeudi 31 juillet :
À 21h, concert-bal avec le « Brotto-Lopez Sextet » avec en première partie un duo à cordes et lames, « Lam’zé ».
Vendredi 1er août :
À 21h, « La Chavannée » dans tous ses états avec les groupes Vents de Galarne, Fublène et les Bâtons de Quartier.
Samedi 2 août :
Toujours à partir de 21h, ce sont Bongnat Sound et Les Poufs à Cordes qui clôtureront le festival. Leur première partie sera assuré par " Quaus de Lanla ".

E.J. 

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire