Les métiers d'Art du Bois à l'honneur ce week-end à la Chaise-Dieu

mer 19/08/2015 - 12:30 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:36

La 9ème édition de la Biennale des Métiers d'Art du Bois se déroulera à la salle des fêtes de la Chaise-Dieu ces vendredi 21, samedi 22 et dimanche 23 août, de 14h à 19h le vendredi et de 10h à 19h les samedi et dimanche. L'entrée est libre et gratuite.
Cette manifestation, programée en alternance avec la biennale des céramistes, intégrera un nouveau clin d'oeil à la musique avec une présentation de fabrication d'accordéons (accompagnée de deux musiciens professionnels) et une présentation des métiers de luthier et d'archetier.

Tournage, sculpture, marqueterie et chantournage à l'honneur
"Cet événement est organisé par les professionnels, pour les professionnels", expliquent en préambule les organisateurs, même si le grand public est le bienvenu lors de cette manifestation qui se veut familiale et vectrice de la promotion des métiers d'Art. Tournage, sculpture, marqueterie et chantournage seront à l'honneur, avec une bonne vingtaine de professionnels qui vivent de leur passion.
Car il n'est pas tous les jours facile de joindre les deux bouts et les métiers d'Art sont eux aussi touchés par la crise. Pour les aider à passer un cap, "il faut réfléchir à fixer des lieux et des accueils permanents", propose Bernard Sabot, chargé de communication à la chambre régionale des métiers, "la biennale doit servir de vecteur mais il faut créer sur le territoire une représentation permanente de ce pôle de compétence". Le canton de la Chaise-Dieu serait le lieu idéal et les autorités y réfléchissent.

"La Haute-Loire doit devenir une référence en métier d'Art"
Pour le chargé de communication à la chambre régionale des métiers, "la Haute-Loire doit devenir une référence en métier d'Art dans la future grande région, et même un pôle d'excellence au niveau national". Une ambition qui se traduirait par l'accompagnement des professionnels installés mais aussi l'accueil de nouveaux souhaitant s'implanter sur le secteur. "Il faut se positionner et profiter de l'avance que l'on a dans ce domaine", insiste Bernard Sabot.
Une assertion approuvée à l'unanimité par les professionnels présents lors de la conférence de presse, alors que certains ne sont pas du département et constatent que la politique menée en Haute-Loire offrent plus d'opportunités pour réussir aux professionnels des métiers d'Art.

Une recette moyenne de 850 euros pour chaque exposant
La biennale accueillera donc 24 exposants ce week-end à la Chaise-Dieu, une jauge maximale compte-tenu de la taille de la salle des fêtes et qui impose aux organisateurs une sélection des exposants. Ils seront neuf à décoiuvrir la biennale, les autres étant des habitués.
"Et s'ils reviennent à chaque fois, c'est bien qu'ils y trouvent leur compte", soulignent les organisateurs. En effet, lors de la précédente édition, en moyenne, un exposant avait vendu pour 850 euros lors du week-end, une recette en hausse par rapport aux éditions passées.

Rencontre avec Gilles Chambreuil, chantourneur sur bois dans le Puy-de-Dôme :

  • Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ? Peut-on vraiment encore en vivre aujourd'hui ?

  • Peut-on dire même qu'il s'agit d'un métier d'avenir ? Les aides publiques sont-elles à la hauteur ?

Maxime Pitavy

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire