Tous

Yssingeaux

Les meilleurs couples "maître-chien" de France étaient à Yssingeaux ce week-end

lun 15/02/2016 - 17:22 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:39

Créé en avril 2015, le club canin des Sucs a relevé le défi d'organiser en un mois une telle manifestation, "qui se prépare habituellement sur 6 mois" témoigne son président David Thibault, première de trois épreuves de compétition au terme desquelles les couples "maîtres-chiens" qui représenteront la France à l'"European Open" et au Championnat du Monde d'Agility seront sélectionnés. La manifestation s'est tenue ce week-end au centre équestre d'Yssingeaux.

L'Agility : entre vitesse et adresse
Cette discipline sportive est un sport à la fois pour le chien et pour le maître, puisqu'elle consiste en une course de vitesse et d'adresse, sur un parcours chronométré et composé d'obstacles divers que l'animal doit franchir sous les ordres de son maître et de façon réglementée.
Le sport de base consiste à éduquer le chien sans brutalité, mais avec fermeté et patience, afin qu'il appréhende de la meilleure des façons les parcours sur lesquels il devra évoluer. Cette discipline est ouverte à tous les binômes de 7 à 77 ans et de 25 à 90 cm au garrot.
Ce sport canin allie donc vitesse, adresse et éducation du chien pour le faire évoluer sur des obstacles divers comme des rampes, des tunnels ou encore des haies ou des cerceaux, à franchir dans un certain ordre et le plus rapidement possible, sans faire d'erreur.

280 concurrents pour une place en Equipe de France
Ce premier test de trois sélectifs nationaux est un événement exceptionnel dans la région, et a réuni les 280 meilleurs couples français, dont les champions de France, qui se sont mesurés sur ces deux jours de compétition, afin de déterminer ceux qui, au terme des trois week-end de sélection, représenteront la France au niveau mondial de cette discipline. 
Parmi eux, Bruno et Cartouche, sa chienne Berger Belge de 8 ans, originaires d'Auvergne, et assez satisfait de leur prestation : "j'ai un bon niveau national, je pratique ce sport depuis 10 ans, et depuis 8 ans avec Cartouche ; après une bonne conduite hier, on vient de se faire éliminer au dernier obstacle du jumping, mais je suis satisfait dans l'ensemble".

A chacun son objectif
Certains abordent la compétition différement, comme Dominique et son compagnon Gerko, un Border Collie de 4 ans, "convalescente, je viens uniquement pour me remettre dans le bain, et faire travailler Gerko, peu importe le résultat". 
Enfin, un jeune homme venu d'Alsace avec sa jeune chienne Kelpie de 2 ans nous confie "avoir confiance, car malgré sa jeunesse et sa fougue, on a fait un sans faute sur le parcours hier, et deux éliminations, mais il reste encore deux sélectifs, et je suis confiant, elle a beaucoup de capacités".

Le public au rendez-vous
Ce premier sélectif national a également connu un énorme engouement de la part des visiteurs, venus nombreux sur les deux journées, pour admirer ce travail de dressage, d'adresse et de rapidité des chiens et des hommes, sans oublier l'immense complicité de ces "couples" de sportifs comptant parmi les meilleurs mondiaux de cette discipline, puisqu'une soixantaine d'entre eux formeront la future Equipe de France d'Agility.

G.V.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire