Les médecins généralistes en grève fin 2014 et début 2015

ven 19/12/2014 - 13:31 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:31

MG 43 (médecins généralistes) et CSMF 43 (Confédération des syndicat médicaux français) s'associent pour appeler les médecins à la grève le 23 décembre et le 6 janvier. Le Centre de régulation médicale des appels ne sera pas touché par ce mouvement.

Deux jours de mouvement
La Haute-Loire se dénote de la consigne nationale qui appelle à une semaine de grève du 23 au 31 décembre. Néanmoins, près de 50 % des cabinets médicaux doivent suivre le mouvement de grève en décembre d'après les deux syndicats.
Les actions seront diverses et variées comme l'explique Roland Rabeyrin :

« Ce mouvement est l'expression du ras le bol de cette lente agonie »
Les médecins dénoncent le manque de considération de leur profession et pointent une discrimination tarifaire par rapport aux spécialistes. Depuis 2005, les cabinets médicaux doivent se rendre accessibles aux personnes à mobilité réduite. D'après les syndicats altiligériens, cette norme est une aberration pour les cabinets de centre-ville qui font face à un véritable ----Le Centre de régulation médicale des appels de la Haute-Loire est ouvert la nuit de 20 heures à 8 heures, le samedi après-midi à partir de 12 heures et les dimanches et jours fériés. La maison médicale de garde du Puy se situe 9 boulevard Docteur André Chantemesse. 04.71.04.33.33 sur rendez-vous.-----casse-tête « dont on ne peut pas supporter les frais, on ne peut pas non plus reporter cet investissement sur le prix des consultations ». Ils ont jusqu'à septembre 2015 pour se mettre aux normes mais beaucoup comptent sur les dérogations qui devraient être délivrées. « On cherche à vider les centres-villes ».

La goutte d'eau qui fait déborder le vase
La loi de santé qui sera présentée à l'Assemblée Nationale début 2015 ne satisfait pas les syndicats.

Elle doit apporter plus de moyens financiers à l'ambulatoire et moins au milieu hospitalier. Le transfert d'activité autour des vaccinations ne passe pas : « Le vaccin ne nous prend pas beaucoup de temps mais pour en gagner encore plus, il faudrait que nous ayons les vaccins dans nos cabinets ». Chloé Chantre, médecin à Brives, appuie : « Les gens viennent nous demander conseil pour les vaccins, nous sommes leurs interlocuteurs. On coordonne leurs soins ».
----Les médecins généralistes sont de moins en moins nombreux. En 2007, ils étaient plus de 95 000 en France, aujourd'hui ils ne sont plus que 90 000 dont 52 000 libéraux.
Au niveau de la Haute-Loire, il y a de nombreux départs en retraite et peu de jeunes médecins pour reprendre l'activité.-----
Solution pour le remboursement
Les cabinets pourraient également voir l’instauration du tier-payant et ce n'est pas envisageable pour les généralistes : « Il nous faudrait une secrétaire supplémentaire ». Ils proposent la solution du système Noémie 3 qui permet aux régimes obligatoires d'effectuer le traitement et le paiement des parts obligatoires et complémentaires. Les mutuelles les rembourseraient ensuite. Cette procédure ferait économiser sept euros par personne et par an soit 420 millions d'euros d'après les syndicats.

Les points de désaccord sont nombreux. Si leurs revendications ne sont pas entendues, les syndicats promettent de nouveaux mouvements de grève.

E.J.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire