Tous

Chadrac

Les Mauvaises Graines sèment la culture

dim 17/04/2016 - 00:58 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:40

Pendant quatre jours, la MPT de Chadrac a accueilli le Festival des Mauvaises Graines et sa bonne humeur. Les bénévoles ont donné vie à cet événement qui souffle cette année sa sixième bougie. Au programme ce samedi : un orchestre musical bricolé, des courts métrages pour les enfants, des matchs d'improvisation, ainsi que divers concerts et spectacles en soirée.
L'accent sur la culture
"Résister à la culture de masse et se servir du spectacle vivant comme vecteur des valeurs humanistes". Tel est l'objectif du festival, soucieux de transmettre des valeurs dès le plus jeune âge : comprendre les différences, faire de la diversité une richesse... et également protéger l'environnement. Un art anticonformiste qui passe par des spectacles vivants, décalés et rafraichissants. Des animations appréciées et suivies par un public plus nombreux chaque année, séduit par l'originalité de l'événement mais également par l'ambiance extrêmement chaleureuse et conviviale que l'on y trouve.
Des spectacles hauts en couleur accessibles à tous
De l'improvisation, un orchestre fait de bric-à-brac, des courts métrages, du théâtre burlesque... La programmation a de quoi séduire petits et grands. Mélanie, 25 ans, n'est pas déçue : "J'ai trouvé un flyer complètement au hasard... J'ai assisté au concert d'Alma Loca jeudi dernier et finalement j'ai assisté à tous les concerts jusqu'à samedi". Plus loin, Julien est un habitué et ne manquerait l'événement pour rien au monde : "C'est un break dans nos vies à 100 à l'heure !". A l'image de cette jeune maman lorraine, ponote depuis 2 mois, venue avec son mari et ses enfants de 6 et 3 ans : "On rencontre des gens sympas, il y a une bonne programmation, ça reflète bien l'esprit de la région... Ca prône l'ouverture, c'est ce que je cherche pour mes enfants. Ils aiment, ils dansent". Et ils ne sont les seuls à danser : les tam-tams résonnent d'un rythme africain envoûtant, et il devient alors très difficile de résister à quelques pas de danse.
Un bilan très positif
Pour Vincent Pradier, directeur de la MPT de Chadrac, le bilan est positif : "On a eu une très bonne édition avec un programme varié et un public bien présent". Un bon retour de la part du public qui a apprécié les efforts déployés par l'équipe pour ces 4 jours de festival : "Nous avons la chance d'avoir des bénévoles très efficaces et très motivés". Une belle récompense pour les hommes et les femmes qui ont travaillé pendant 4 jours sur l'événement. Comme nous l'explique le directeur, "tout a été fait pour accueillir au mieux les artistes. Nous avons également un contact qui gère la météo afin de programmer au mieux les manifestations en plein air, pour éviter à tout le monde de prendre la pluie". Cette année, environ 1000 personnes ont répondu présent, dont 400 personnes vendredi et samedi. Une fréquentation stable, voire légèrement à la hausse, très encourageante pour les éditions à venir. "C'est un festival pertinant, les gens viennent pour la diversité, ils veulent découvrir et amènent leur enfants". Le jeune public était en effet bien présent, et vu les sourires sur les visages, aucun doute que l'édition 2017 sera tout aussi appréciée. Et pour 2017 d'ailleurs, Vincent Pradier est confiant : "Nous n'avons pas encore réfléchi sur la future programmation, nous faisons tout d'abord le bilan 2016... Mais chaque année il y a des nouveautés, on essaie de varier, d'attirer de nouveaux groupes... Il y a aussi de plus en plus d'associations qui nous rejoignent". A suivre donc.

A.V.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire