Les jeunes Monistroliens prêts pour la coupe de France d’escalade

lun 22/06/2015 - 15:10 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:35

Depuis la construction de la nouvelle structure artificielle d’escalade en 2013, le club « Monistrol vertical » se développe et devient très actif sous la houlette de son président, Patrice Giraud. A tel point qu'il organise, pour la première fois, la coupe de France d’escalade jeunes ces samedi 27 et dimanche 28 juin 2015. Laure Matthieu, entraîneur des compétiteurs, révèle que « les jeunes sont très demandeurs au niveau de la compétition ». En effet, ce sont quinze jeunes, âgés entre 12 à 19 ans, qui s'entraînent actuellement à la halle des sports du Monteil à Monistrol-sur-Loire. Pour Laure Matthieu, il s'agit, par cette compétition de grande ampleur « de promouvoir l’activité escalade afin d’attirer le grand public » car on attend « environ 200 compétiteurs et plus de 800 personnes au niveau du public ».

Les Monistroliens plutôt sereins
L’escalade se divise en trois disciplines : la vitesse, le bloc et la difficulté. Les quinze jeunes monistroliens vont se confronter à l’épreuve « difficulté ». Celle-ci consiste à escalader un mur d’une quinzaine de mètres. Le but est d’aller le plus haut dans la voie proposée, sachant qu’à chaque fois les voies sont uniques et inconnues des grimpeurs. De quoi faire monter la pression pour les compétiteurs. Cependant, certains jeunes envisagent l’épreuve plutôt sereinement, comme Malou Beneton, 11 ans, de Monistrol-sur-Loire : «  C’est comme un entraînement et on est là pour le plaisir du sport. Je suis licenciée depuis cinq ans et motivée pour cette Coupe de France. Le stress montera deux jours avant la compétition. »

Une première pour certains
Pour beaucoup de ces compétiteurs, c’est leur première participation à  un tel événement. Mathis Mazet, 13 ans, de Sainte-Sigolène, confirme : « C’est la première fois que je participe à la Coupe de France. Mais j’ai participé à d’autres compétitions comme les interrégionaux. Ce week-end, il faudra savoir gérer le stress et bien placer ses pieds sur la voie. Laure nous entraîne bien et on ne s’ennuie jamais. »
Les jeunes compétiteurs sont ravis de pouvoir s’entraîner deux jours dans la semaine. Léna Margerit, 14 ans, de Saint-Maurice de Lignon, s’enthousiasme : « Je suis passionnée par l’escalade depuis sept ans. J’ai pu découvrir ce sport pendant la fête du sport à Monistrol. Pour la compétition, je pense qu’il faut aller jusqu’au bout et ne pas avoir peur de changer de techniques sur les voies. Le club est sympa, les entraînements ne sont jamais pareils, on a plein d’exercices différents. »

Une passion contagieuse
Enfin, les jeunes compétiteurs monistroliens transmettent leur envie de pratiquer ce sport. Maëlle Machabert, 15 ans, de Saint-Didier en Velay, confie modestement : « Depuis ma deuxième année à Monistrol, j’ai énormément progressé. Je n’ai pas grand-chose en jeu, même si je stresse un peu pour cette compétition. Pour motiver d’autres jeunes, je dirais que dans ce sport on a des sensations fortes et qu’il faut toujours surpasser ces limites. »

De nombreuses animations
La coupe de France « Difficulté » promet d’être riche en émotions et empreinte d’un  bel esprit sportif. Ces deux jours de compétitions se dérouleront avec diverses animations : dégustation de produits du terroir, démonstrations de trial, groupes de musique, slackline... La copétation se clôturera par la cérémonie de remise des médailles ce dimanche 28 juin à 17 heures.

J.V.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire