Les hôpitaux de Haute-Loire prêts à laver plus blanc que blanc

mar 18/10/2016 - 19:36 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:43

C'est un outil à la pointe qui verra le jour dès avril prochain au centre hospitalier Emile Roux du Puy-en-Velay. Une blanchisserie qui aura mobilisé une quinzaine d'ouvriers depuis mars dernier pour un chantier dont le coût des travaux est estimé à 7,7 millions d'euros.
L'équipement sera conforme à la réglementation en vigueur et devrait permettre de diviser par quatre la consommation de produits chimiques. La consommation d'eau devrait elle aussi être divisée par quatre et celle de l'électricité réduite de moitié.
Autant d'économies qui impliquent moins de rejet dans l'environnement. Une station de traitement des effluents sera d'ailleurs installée au sein de la blanchisserie pour limiter les rejets, dans le respect des normes environnementales.

Des économies d'énergie, d'eau, de temps... mais pas de personnel
Jean-Marie Bolliet est le directeur du centre hospitalier Emile Roux du Puy-en-Velay. L'objectif, à terme, est évidemment de réaliser des économies... Et elles devraient être de différentes natures n'est-ce pas ? Mais aucune économie de personnel en revanche ? Les conditions de travail vont quant à elles être considérableemnt améliorées ?  

L'équivalent de onze tambours de machine à laver enfilés
"Un outil du XXIème siècle". C'est ainsi que qualifie le directeur de l'hôpital le nouvel équipement qui attend ses équipes. Car le matériel utilisé jusqu'alors (démoli pour construire la nouvelle blanchisserie) datait d'une trentaine d'années et il était devenu obsolète. Le bâtiment va occuper une emprise au sol de 1 000 m² sur deux niveaux. 
La machine à proprement parler est composée d'un "tunnel", l'équivalent de onze tambours de machine à laver enfilés. Ce tunnel de lavage peut absorber 900kg de linge par heure. Notons enfin l'automatisation de la plupart des tâches pénibles pour limiter la manutention par les agents

Un projet rendu possible par le GIE
Le GIE, c'est le Groupement d’Intérêt Economique des Hôpitaux du Velay. C'est le regroupement des activités de blanchisserie des hôpitaux Emile Roux et Sainte-Marie du Puy-en-Velay. Depuis le démarrage en 2004, 18 structures du domaines médico-social du département (Hôpitaux locaux, EHPAD, MAS, maison de convalescence …) ont rejoint le GIE Hôpitaux du Velay. Le GIE ne dispose d’aucun salarié : les effectifs sont mis à disposition par le CH Emile Roux et le CH Sainte-Marie : 17 ETP (équivalent temps plein) d'Emile Roux et 13 ETP de Sainte-Marie.
Le traitement du linge est d'ores et déjà mutualisé, depuis 2004, avec une blanchisserie à Emile Roux spécialisée dans le linge plat et une à Ste-Marie pour le linge en forme (les blouses du pesonnel par exemple) et celui des résidents. "On créé un esprit d'équipe", a relevé Laurent Wauquiez, président du conseil de surveillance de l'hôpital ponot, "il faut que le Puy aide les autres structures sans les assécher".
Jean-Marie Bolliet, pouvez-vous nous expliquer comment les hôpitaux du département se sont réunis pour aboutir à une blanchisserie commune ?  


Maxime Pitavy

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire