Les forces de l’ordre dans la peau d’Harry Potter

mer 27/06/2018 - 20:27 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:53

C’est une des mesures annoncées, hier, mercredi 27 juin 2018, par Emmanuel Barbe, délégué général à la sécurité routière lors de sa visite à la préfecture de la Haute-Loire. Une mesure tout aussi magique qu’insolite surnommée Harry Potter. Souvenez-vous, dans le premier tome de la série littéraire écrite par J. K. Rowling, l’apprenti sorcier sort sa cape d’invisibilité.
"Des appels de phares numériques"
Tout comme Harry Potter, gendarmes et policiers auront droit à une cape d’invisibilité mais elle sera numérique. Car aujourd’hui, des réseaux sociaux embarqués et géolocalisés permettent d’informer les automobilistes de l’état des routes par exemple, mais aussi et surtout de signaler la présence des forces de l’ordre sur les bords de route grâce «  à des appels de phares numériques », précise Emmanuel Barbe. Et de continuer : «  Si vous dites à quelqu’un que vous ne connaissez pas qu’il y a des forces de l’ordre et que cette personne a bu, qu’elle est droguée ou encore qu’elle est délinquante. A votre avis que va-t-elle faire ? Elle va changer de route. » Et pour éviter ce scenario, « dès lors que les forces de l’ordre auront demandé à être invisibles, le signalement ne redescendra pas aux autres usagers de la communauté. »

Le décret devrait très prochainement être adopté. Restera ensuite tout un travail technique à effectuer avec les opérateurs.
Sécurité routière : les chiffres de la semaine du 18 juin au 24 juin 2018
Chaque semaine, la préfecture de la Haute-Loire dresse un bilan des contrôles routiers effectués.
Durant la semaine du 18 au 24 juin 2018, 61 excès de vitesse ont été constatés, ainsi que huit conduites sous l'emprise d'un état alcoolique dont trois présentaient un taux délictuel soit égal ou supérieur à 0.40 mg/l d'air expiré ou 0.80 g/l de sang. On note également 6 conduites sous stupéfiants, six conduites sans permis de conduire, 12 usages du téléphone au volant et 6 infractions au port de la ceinture.

En l'espace d'une semaine, 1196 flashs ont été réalisés par les appareils automatiques et 72 par les radars mobiles. Ces contrôles routiers ont conduit à 11 suspensions administratives de permis de conduire et 28 immobilisations de véhicules.
Stéphanie Marin

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire