Les bus gratuits : "un enjeu à la fois écologique, social et éducatif"

jeu 01/11/2018 - 14:38 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:55

De nouveau donc, le PCF de la Haute-Loire met sur la table cette proposition articulée autour de trois axes : mieux se déplacer, mieux respirer et moins dépenser. "Elle est plus que jamais d'actualité et réaliste". En effet, s'appuyant sur des chiffres de 2014, la fédération départementale du PCF évalue à 850 000 euros par an le coût de fonctionnement des bus TUDIP, "ce qui est inférieur aux subventions "exceptionnelles" allouées au golf !". Comprenez ainsi que l'Agglo du Puy pourrait selon le PCF 43 mettre la main à la poche pour rendre les bus gratuits. Selon les chiffres communiqués par Jean-Paul Bringer, vice-président de l'Agglo du Puy en charge des transports, le coût de fonctionnement s'élève aujourd'hui à 5,2M€ et la recette des tickets vendus est de 550 000€ par an. 
D'autres l'ont fait
Sur l'agglo du Puy, la gratuité des bus n'est pas d'actualité. Elle l'est ailleurs pourtant, "Clermont-Ferrand est en train d'activer le processus, Angoulême l'a fait, Dunkerque aussi, Martigues, Châteauroux... Toutes les remontées sont positives", répond Michelle Chaumet avant de les énumérer : "forte augmentation de la fréquentation des bus, jusqu'à 3 fois plus ; hausse de la fréquentation du centre-ville, baisse significative des embouteillages, baisse des accrochages et accidents, plus grande disponibilité de l'espace public pour les pistes cyclable par exemple, disparition des situations conflictuelles liées au paiement, gain de pouvoir d'achat et surtout diminution sensible des émissions de CO2."

Le PCF 43 appelle ainsi les décideurs à prendre cette question à bras le corps en enclenchant au plus vite une étude de faisabilité pour une mise en oeuvre dans des délais raisonnables et invite les citoyens à s'approprier ce sujet dont "l'enjeu est à la fois écologique, social et éducatif", et à intervenir auprès de leurs élus pour que soit prise en compte cette proposition.   

Pour Jean-Paul Bringer, "la gratuité de la totalité des bus n'est pas envisageable. Il y a un coût, l'Agglo ne peut pas tout assumer. En revanche, nous avons mis des navettes gratuites entre le Pôle intermodal et la place de la libération au Puy".
Stéphanie Marin

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire