Les bornes électriques se multiplient dans le département

Par Nicolas Defay lun 11/01/2021 - 07:00 , Mise à jour le 11/01/2021 à 07:00

Et de une...en plus. C’est au tour de la commune de Vorey/Arzon de voir son bourg équipé d’une borne électrique pour deux voitures. Depuis quelques années, la Haute-Loire s’électrise pour accueillir toujours plus de véhicules adaptés.

De plus de plus de monde a déjà entendu ce bruit bien particulier. Cette sorte de souffle métallique qui grandit discrètement derrière notre dos et disparaît presque aussitôt une fois la voiture électrique passée. Quasi absentes il y a encore 10 ans, elles sortent timidement le bout de leur nez pour s’insérer doucement parmi leurs cousines bruyantes et malodorantes. Pour accompagner leur progression, la Région, le Département et les municipalités se sont engagés dans l’implantation de bornes électriques à travers la Haute-Loire.

Lentement mais sûrement

Le Conseil Départemental a organisé en ce sens une première réunion en février 2018 avec les Maires et le Syndicat Départemental d’Energie (SDE) pour proposer ce déploiement des bornes IRVE (Infrastructure de recharge de véhicules électriques). Il a été décidé de mailler la Haute-Loire en bornes normales et quelques rapides. Le Conseil départemental a délégué la maîtrise d’ouvrage au SDE qui a lancé un marché public et réalisé l’installation des premières bornes. Au nombre de 8 en service actuellement, l’objectif est de les multiplier par plus de trois d'ici la fin du mois de janvier 2021 et continuer ainsi leur colonisation dans le territoire altiligérien pour atteindre une cinquantaine d'unités au total.

L’investissement est en grande partie financé par le Département et le SDE. La Région finance les 4 bornes rapides sur les 2 Routes nationales (N88 et N102). Le SDE devrait reprendre les 12 bornes que l’Agglomération du Puy-en-Velay avait installées dont celle de Lavoûte-sur-Loire.

C’est pas sorcier !

La consommation d’une voiture électrique s’exprime en kilowatt-heure pour 100 kilomètres (kWh/100 km). Elle tient compte de la distance que vous parcourez mais aussi de la capacité de la batterie (en kWh).

À titre d’exemple, si votre auto consomme 15 kWh/100 km avec une batterie de 60 kW, en l’utilisant après une recharge complète, vous pourrez rouler au total sur 400 km. Il faudra 4 fois 15 kW pour atteindre la capacité maximum de 60 kW, donc 4 fois 100 km à parcourir, ce qui nous amène à une autonomie totale de 400 km.

Une borne, deux emplacements

« Voyant rouler d’année en année plus de voitures électriques, achetées par les habitants permanents dans les garages locaux, ou les résidents secondaires venant les week-end et les touristes français ou européens, nous souhaitions installer depuis quelques années une borne de recharge à Vorey », indique Cécile Gallien Maire de Vorey et Conseillère départementale. Une borne pour deux voitures vient alors d’être posée dans le bourg et aussitôt mise en fonctionnement.

42 euros par mois pour une charge maximale de 250 kWh

Le SDE a sollicité la commune pour l'accompagner dans son installation : « Nous avons choisi un lieu central sur la place du cœur de ville, à proximité du marché, des commerces, du pôle de santé ou encore des équipements, et près d’un réseau électrique, indique Cécile Gallien. La commune prend à sa charge 750 € par an pour son exploitation ».

Pour acquérir ce carburant électrique, deux choix sont possibles. Au détail avec sa carte bancaire ou en souscrivant un abonnement. Le tarif varie de 0,370 € le kilowatt heure à 0,489 € selon la borne (accélérée ou rapide) pour les non-abonnés. Pour les autres, le choix se porte entre la carte dédiée et le forfait : 0,264 € à 0,370 € pour la carte. Le forfait est à 42 € mensuels pour une charge maximale de 250 kWh par mois.

Une borne polyglotte

À Vorey, la borne en mode accélérée permet une recharge de 100 km du véhicule en moins d’une heure, ceci sur la plupart des véhicules acceptant une recharge de ce type à 22 kW. De plus, une prise secteur permet aussi de recharger son vélo électrique, son téléphone ou tout appareil électrique sur ces bornes. Et pour tous les chanceux qui auraient l’excellente idée de venir visiter le département de la Haute-Loire, les informations d’utilisation de la borne sont en quatre langues : Français, Anglais, Allemand et Espagnol.

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

1 commentaire

lo

lun 11/01/2021 - 10:28

Bientôt il y aura plus de bornes électriques que de voitures électriques. ..vu le succès de ce type de véhicules. ..