Les Antifascistes sidérés par les propos du Maire du Puy-en-Velay

Par Nicolas Defay mer 11/01/2023 - 16:00 , Mise à jour le 11/01/2023 à 16:00

À travers une lettre ouverte, le Réseau Antifasciste Haute-Loire (Rafahl) partage leur consternation après les arguments du Maire ponot, Michel Chapuis, sur les tensions provenant de la librairie des Arts Enracinés et des Nationalistes invités. Ci-dessous, la satire en son entier. 

"La semaine dernière, en réponse à un journaliste qui vous questionnait quant aux évènements organisés par le local des "Art enracinés", contre lesquels nous nous mobilisons, vous avez déclaré : « Les extrêmes dans un sens ou dans un autre ne sont pas une bonne chose. Pour le vivre ensemble, ce n’est absolument pas ce que je souhaite pour la Ville du Puy. On travaille ensemble avec la préfecture pour prendre des mesures. Il doit certes y avoir l’expression de la démocratie mais je ne sais pas si on peut appeler ça de la démocratie ». Vous précisiez également : « J’ai le sentiment qu’il y a de la provocation de la part des deux parties opposées. Il y a une sorte de symétrie qui se fait entre elles, une symétrie qui se révèle très mauvaise pour la ville du Puy. Notre ville n’est pas une ville d’extrêmes. J’en appelle à la sagesse à tout point de vue ».

Nous réfutons et dénonçons votre confusionnisme insidieux et sournois qui consiste à mettre sur le même plan des courants idéologiques qui ont pourtant des méthodes et des objectifs bien différents. Libre à vous de vous vautrer dans la paresse intellectuelle et de limiter votre "raisonnement" à cette facilité relativiste. Sachez pourtant, M. le Maire, que le fascisme et l'antifascisme n’ont rien en commun.

Notre combat à nous, militant-e-s de gauche, est celui de la lutte contre le racisme sous toutes ses formes, contre les LGBTQ+phobies, le sexisme, l'antisémitisme, l'islamophobie, le négationnisme. C'est ce combat qui nous pousse à nous opposer à l'extrême droite et au fascisme de manière générale. C'est pour cela que nous luttons, depuis plus d'un an maintenant, contre l'implantation d'un commerce qui diffuse des idées violentes et discriminatoires.

Au vu de votre quasi-absence de réaction face à leurs agissements, le terme de « vivre ensemble », dans votre bouche, sonne creux : un élément de langage parmi d'autres.

Vous mettez en avant le "vivre ensemble". S'il s'agit là effectivement de votre préoccupation, vous ne devriez pas avoir tant de mal à adopter une position claire : "les Arts enracinés", les ouvrages que ce commerce propose à la vente, les personnes qu'il convie, à l'instar des Nationalistes ou d'Yvan Benedetti, prônent le rejet de l'Autre et de toute forme de différence. Leur racisme, leur antisémitisme, ou leur sexisme ne sont plus à démontrer. Adeptes de toutes les théories négationnistes ou complotistes, ils-elles constituent un danger évident pour le "vivre ensemble", justement.

Vous prétendez ne pas pouvoir agir contre ce lieu. Vous savez pourtant pertinemment, M. le Maire, que des outils institutionnels existent et que vous avez parfaitement la possibilité de mettre un terme aux activités de ce local. Votre inaction s'apparente à un choix délibéré de votre part.

Nous profitons de cette lettre ouverte pour condamner, nous aussi, une forme d'extrémisme : celui de l'extrême - centre, en place à la Mairie du Puy, qui ne connaît que la tiédeur, la lâcheté et la soumission, cette supposée voie du milieu qui se résume en fait à gérer une ville comme on gère une entreprise, sans aucune conviction, aucun souffle, aucune référence à la mémoire. C'est le terreau de votre inaction, en dépit de la gravité de la situation.

Vous laissez aujourd'hui s'implanter les idées d’extrême droite dans notre ville. Nous craignions que demain, cette indulgence se traduise par une alliance effective avec ceux-celles qui les portent, certain-e-s dans votre camp n'ayant de cesse de courir après eux-elles.

L’Histoire nous a prouvé que le fascisme est la première menace qui pèse sur la démocratie

Pour justifier cette passivité, vous vous cachez courageusement derrière une supposée impossibilité d'agir en raison de "l'expression de la démocratie". C'est un terme dont, à l’évidence, vous oubliez, ou pire, négligez sciemment, certains aspects essentiels. Vivre en démocratie, M. le Maire, c’est aussi s'engager pour la défendre. L’Histoire nous a prouvé que le fascisme est la première menace qui pèse sur la démocratie.

Par vos propos, qui remettent en cause le fait que l’exercice de notre droit à manifester ou à nous exprimer soit un acte démocratique, tout en mettant en doute la légitimité de notre existence, vous balayez d’un revers de main toute forme de contestation politique et sociale. Vous exprimez ainsi une intolérance à tout ce qui n'entre pas dans un cadre que vous avez arbitrairement proclamé. Pour le moins curieux, quand on fait de la démocratie sa valeur première.

Les cercles et groupuscules d'extrême droite en tout genre s'enracinent et se développent

Vous revendiquez également, dans cette interview, « travailler avec la préfecture ». Dans quel sens et contre qui ? Jusqu'à présent cela semble n'avoir conduit qu'à l'interdiction de nos rassemblements et au déploiement exagéré de moyens de vidéosurveillance dont le seul but est de "fliquer" celles et ceux qui s'obstinent à manifester malgré tout. Le commerce des "Arts enracinés" n’a en revanche souffert d’aucune entrave dans l'exécution de ses projets dégueulasses. Bien au contraire ! Il souhaitait la mise en place de caméras dans la rue Raphaël : il l'a obtenue !

Enfin, vous affirmez que la ville du Puy-en-Velay "n'est pas une ville d'extrêmes". Ah bon ? Il s'agit pourtant d'une ville où des groupements d'ultra-conservateurs organisent leurs évènements dans des établissements scolaires, d'une ville où la fraternité Saint Pie X et Civitas, deux organisations catholiques intégristes férocement antisémites, ont pu tenir leurs universités d'été ou acheter un bâtiment sans aucun souci, d'une ville où les cercles et groupuscules d'extrême droite en tout genre s'enracinent et se développent.

Nous continuerons à nous mobiliser et à mobiliser à chaque fois qu'il le faudra

Il vous faudra certainement, à l'avenir, vous débarrasser des œillères qui restreignent votre champ de vision. Peut être aurez vous alors l'honnêteté de constater qu'il y a bel et bien un extrémisme redoutable qui s'implante dans notre ville : il ne s'agit pas de nous, M. le Maire, mais bien de l'extrême droite. Personne n'en parle mieux, d'ailleurs, qu' Yvan Benedetti lui-même : « Ici, c’est vrai que nos idées et nos programmes ont un écho très favorable. Plus qu’ailleurs, ils prennent rapidement racines. D’où la vie militante politique qui se développe dans cette belle région. J’avais d’ailleurs fait ma déclaration de candidature pour l’élection présidentielle au Puy-en-Velay, le 23 octobre 2021 ».

Nous espérons, que la prochaine fois qu'un journaliste parviendra à vous arracher quelques mots quant à cette triste situation, vous ferez preuve de moins de frilosité et de relativisme afin d'atteindre enfin cette "sagesse" à laquelle vous semblez tellement tenir. Quant à nous, M. le Maire, nous continuerons à nous mobiliser et à mobiliser à chaque fois qu'il le faudra".

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

9 commentaires

fa

jeu 12/01/2023 - 22:59

Petit rappel salutaire sur la candidate de "gauche" adoubée fille de Jacky Sigaux, complice de toujours de Dieudonné qui a notamment joué le déporté dans l'un de ses spectacles. Le père n'est pas la fille, certes, mais la candidate Nupes dans la Haute-Loire n'a cessé de défendre son paternel d'être antisémite et s'était surtout distinguée en justifiant l'incendie de la préfecture du Puy-en-Velay où 18 gendarmes et policiers étaient bloqués, durant une manifestation de Gilets Jaunes. Vous voulez donner des leçons d'histoire ? Doriot et Déat, les deux leaders des principaux partis collabos étaient issus du PCF et de la SFIO. Rien n'est simpliste. Rien n'est binaire. L'histoire est tragique. 

ba

jeu 12/01/2023 - 20:19

ga porte des accusations falacieuses, car au regard des condamnations des incendiaires de la Préfecture, les auteurs n'étaient pas d'extreme gauche. Vérifiez vos informations, et ne colportez pas de fake news.

ga

jeu 12/01/2023 - 10:45

Je peux effectivement noter avec beaucoup de précisions des faits délictuels des protestataires d'extrême gauche comme l'incendie de la préfecture où des salariés ont failli perdre la vie dans l'incendie où encore des destructions de matériel et de biens privées et publics sur les travaux du prochain contournement de la N88 à st Hostien, et bien d'autres revendiqué et exigé par la majorité des riverains concernés qui juge actuel la RN88 qui traverse leur bourg trés dangereuse et polluante à des degrés divers comme le bruit les excés de vitesse et les gaz d'échappement des trés nombreux véhicules qui déteriorent leur quotidien aujourd'hui.

ba

mer 11/01/2023 - 20:52

Sans les militants antifascistes, qu'ils aient été communistes, gaullistes, catholiques humanistes, ou socialistes... l'honneur de la France n'aurait pas été sauvé en 1945. Face à aux, la nazisme et Pétain. L'extermination des juifs, des tziganes, des homosexuels... la privation des libertés, la spoliation... Ce aire, représentant de la République a commis une faute politique, a exprimer un relativisme idéologique contraire aux enseignement de l'Histoire. Triste à lui, on retiendra aussi cela de son mandat.

mo

mer 11/01/2023 - 18:54

est que cela vaut la peine de reprendre la plume......enfin le clavier???

Fascistes d'extreme droite ou fasciste d'extreme gauche nous avons toute la panoplie en Françe et donc au Puy.....  Laissons les face a face ou dos a dos je ne sais!! mais cela ne vaut pas plus que 3 lignes!!!! 

an

mer 11/01/2023 - 18:37

A tout celles ou ceux qui parlent de violences des antifa, donnez un exemple d'un seul problème au puy ! Pour répondre à ga bien sûr que personne n'est irréprochable ! Mais on ne peux pas faire le reproche de vouloir empêcher que ces idées nauséabonde puisse se développer tranquillement au puy. Les pouvoirs en place préfèrent mettre des amendes à ceux qui dénonce ces délits et dérouler le tapis rouge à ceux qui prône la haines de l'autre. 

mi

mer 11/01/2023 - 18:13

Comme nous disons : trop bon trop con !!! Voilà où mène la France terre d'accueil où il n'y a PAS assez de travail pour la population qu'on reçoit Résultat : vols, vandalismes , agressions , manifestations des communautés dont une partie ne veulent pas s'intégrer respecter les lois de la République DANGER d'effondrement de notre Patrie qui pourrait finir dans le drame comme l'ex Yougoslavie !!!!

ma

mer 11/01/2023 - 17:21

Il est grand temps que la mairie du Puy-en-Velay prenne des mesures strictes face au comportement et à la teneur de cette officine !

ga

mer 11/01/2023 - 17:03

l'intégralité de ses soi-disant antifascistes rocambolesques qui protestent contre des idées qui ne correspondent tout simplement pas à leurs idéaux, mais je leur pose une question louable digne d'intérét sont-ils eux-mêmes toujours irréprochables dans leurs comportements au quotidien....?  Je me permettrai fort de douter de celà et de leur attitude parfois excessive sur bien des points où je n'hésiterai point à remettre en cause leurs comportements outrageants et revendicatifs agressif.