Les aides pour les entreprises évoluent

Par NDe mar 15/06/2021 - 08:30 , Mise à jour le 15/06/2021 à 08:30

La fin du confinement signifie la reprise de l’activité pour de nombreuses entreprises fermées administrativement. Les aides destinées aux entreprises ne s’arrêtent pas en mai et vont évoluer dans les mois prochains. Sont concernés : Fonds de solidarité, chômage partiel, aide aux stocks saisonniers, prêt garanti par l’État, aides au paiement des cotisations et contributions sociales.

Au titre du mois de mai 2021, les règles du fonds de solidarité ne changent pas. En juin, juillet et août, le fonds de solidarité sera adapté. L'objectif sera d'accompagner les entreprises pendant les étapes de réouverture, alors que les contraintes sanitaires (jauge, protocole ou couvre-feu) ne seront pas totalement levées.

Seront alors concernées :
• Les entreprises qui demeurent fermées administrativement ;
• Les entreprises des secteurs du tourisme, hôtels, cafés et restaurants, événementiel, culture et sport (S1/S1bis) ayant touché le fonds de solidarité en mai : le fonds de solidarité indemnisera partiellement les pertes de chiffre d’affaires, à raison de :

  • 40 % des pertes de CA en juin (dans certaines limites)
  • 30 % des pertes de CA en juillet.
  • 20 % des pertes de CA en août.

Le dispositif de prise en charge des coûts fixes sera maintenu du mois de mai au mois d’août pour les entreprises actuellement éligibles.
Sont concernées :

  • les entreprises des secteurs S1, S1 bis dont le CA mensuel est supérieur à 1 million d’euros par mois
  • ou des secteurs suivants : salles de sport indoor, thermes, parcs zoologiques et parcs à thème ; commerces de galeries commerçantes fermées ou de stations de montagne, hôtels, cafés, restaurants de montagne.

Infos pratiques

Un numéro spécial d’information sur les différentes mesures de soutien est à disposition des entreprises au 0806 000 245 (appel non surtaxé, prix d’un appel local) joignable du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h à 16h.
Retrouvez l’ensemble des informations sur chaque type d’aides sur ce SITE

Les discothèques

Le dispositif est étendu aux discothèques, sans condition de chiffre d'affaires, afin de répondre à la situation de reprise plus tardive du secteur. Ce dispositif permet l’indemnisation de 90 % des charges fixes non couvertes par des recettes pour les entreprises de moins de 50 salariés et de 70 % pour les entreprises de plus de 50 salariés.

Le dispositif de charges fixes sera ouvert aux entreprises créées en 2020 sur la base de la reprise intégrale d’un fonds de commerce correspondant à la même activité, et qui n’auraient pas pu ouvrir du fait d’une fermeture administrative. Seront éligibles les entreprises créées jusqu’à fin décembre 2020. L’aide visera une compensation à hauteur de 70 % des charges fixes (ou 90 % pour les petites entreprises) dans la limite de 1,8 million d’euros par groupe.

Le dispositif de prêt garanti par l’État (PGE) sera prolongé, dans les mêmes conditions, jusqu’au 31 décembre 2021. Il restera ouvert aux entreprises qui ont déjà bénéficié d’une première tranche de PGE ou aux entreprises qui n’ont pas encore fait de demande de crédit.

Vous aimerez aussi

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire