Les actions après trois week-ends d’incendies volontaires à Ste-Sigolène

Par A.Wa mer 20/10/2021 - 10:15 , Mise à jour le 20/10/2021 à 10:15

Après trois week-ends consécutifs d’incendies volontaires à Sainte-Sigolène, la gendarmerie va montrer du bleu.

La préfecture lui demande de monter des opérations anti-délinquance et d’augmenter les patrouilles après les feux de poubelles et des véhicules de ces dernières semaines.
Elle rappelle l'existence des conseils intercommunaux de sécurité et de prévention de la délinquance (CISPD) pour anticiper les moyens de lutte.
Par ailleurs, un projet de contrat de sécurité intégré est en cours de formalisation entre la commune et l’État.

La mairie, elle, incite les habitants à signaler les agissements suspects, y compris sur les réseaux sociaux, en appelant le 17.
Elle met le turbo sur le dispositif « Participation citoyenne » qu’elle prévoit de mettre en place depuis un certain temps. Une réunion d’information aura lieu le jeudi 21 octobre à 20h30 à l’espace Jean Chalavon (salle polyvalente), avenue de Marinéo.
"Créé en 2006, ce dispositif, simple, efficace et gratuit permet de lutter contre les actes de délinquance et les incivilités, explique la municipalité. Des référents citoyens, volontaires et validés font le relais entre les habitants du quartier et la brigade de gendarmerie locale. En renforçant le contact et les échanges d’informations entre les forces de l’ordre, les élus et la population, la participation citoyenne s’inscrit pleinement dans la police de sécurité au quotidien. Elle permet également de développer une culture de prévention de la délinquance auprès des citoyens et suscite leur adhésion. Plus de 5700 communes l’ont déjà adopté."

"FAITS DELICTUELS A SAINTE-SIGOLENE : LES SERVICES DE L’ETAT MOBILISES
Depuis quelques semaines, plusieurs dégradations sont commises sur la commune de Sainte-Sigolène, telles que des feux de poubelles ou des véhicules incendiés.
Le préfet de la Haute-Loire condamne fermement ces actions et a demandé aux forces de gendarmerie une présence accrue sur le terrain afin de faire cesser ces faits délictuels, ainsi que plusieurs opérations anti-délinquance. Des enquêtes sont également en cours afin que les auteurs puissent être identifiés et présentés à la justice. Le préfet apporte son soutien et celui des forces de sécurité au maire de la commune ainsi qu’aux administrés victimes de ces faits.
La lutte contre la délinquance est une priorité. A ce titre, des actions de sensibilisation et d’information à destination des élus locaux sont réalisées par la police et la gendarmerie.
D’autres outils sont également mis en œuvre pour permettre une coordination entre les services de l’État, les forces de sécurité intérieure, les élus locaux ainsi que les différents acteurs locaux publics ou privés, tels que les conseils intercommunaux de sécurité et de prévention de la délinquance (CISPD), où une stratégie locale de lutte contre la délinquance est décidée et mise en œuvre. Ces CISPD ont, en lien avec la sous-préfète de l’arrondissement et les élus concernés vocation à déterminer des objectifs locaux de prévention de la délinquance.
Enfin, la commune de Sainte-Sigolène fait partie des communes concernées par un projet de contrat de sécurité intégré, en lien avec les services de l’État. Ce contrat, en cours de formalisation, repose sur un diagnostic partagé de la délinquance locale entre l’État et les collectivités territoriales ainsi que des moyens opérationnels à mettre en place pour y répondre
."

 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire