Les 15 km du Puy privés de label international ?

mar 04/07/2017 - 13:11 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:46

"Les 15 km du Puy devraient logiquement bénéficier d’un label international", estiment les organisateurs de l'épreuve vellave, André Chouvet, le directeur de la course, en première ligne.

La course vellave pourtant cinq fois dans le top 20 mondial
Pour argumenter, il rappelle que cette année, la course vellave figure cinq fois dans le top 20 mondial de la fédération internationale d’ athlétisme : deux fois chez les hommes (n°1 sur 15 km et n°2 sur 10 km) et trois fois chez les femmes (n°10 sur 10 km et n° 12 et 20 sur 15 km).
A cela s’ ajoute un record du monde sur 15 km en catégorie juniors, la meilleure performance mondiale de tous les temps, qui a bien été validée après la venue de deux experts mi-juin.

Le Puy dans la cour des grands, parmi New-York, Prague ou Istanbul
Aucune épreuve en France n’a obtenu de tels résultats depuis la création des courses sur route dans les années 1990. Dans les top 20 mondiaux, les 15 km du Puy figurent en bonne compagnie : Prague, Manchester, New Orleans, Birmingham, valence, Istanbul, New-York...

Pas de délégué fédéral pour le contrôle anti-dopage
Mais la commission régionale des courses sur route prétexte que le niveau insuffisant du Jury ne permet pas de bénéficier d’un label international. Le starter n’avait pas le niveau fédéral, il n’ y avait pas non plus de délégué fédéral pour le contrôle anti-dopage.
Les organisateurs font valoir que dans le département de la Haute-Loire, il n’y a pas le moindre officiel, qu’ils avaient déjà dû solliciter deux officiels de la Loire et qu’ils étaient disposés à "prendre les dispositions exigées par le cahier des charges des courses à label international". Car André Chouvet le confirme : "ce n’est pas une difficulté majeure que de réunir trois officiels juges fédéraux".

Prêt à abandonner le label national
C’est la commission nationale qui décidera le 29 juillet, mais le directeur de la course a prévenu que si les 15 km du Puy en Velay n’obtenaient pas le label international au motif que le jury n’était pas satisfaisant, comme le suggère la commission régionale, alors il renoncerait au label national (pourtant accordé) et se contenterait du label régional, "moins couteux et qui n’aura aucune incidence sur le déroulement de la course", assure-t-il.

Maxime Pitavy

* Pour aller plus loin

>> Voir aussi : Toutes les photos de la course

>> Voir aussi : Le classement complet de l'édition 2017

>> Voir aussi : résultats et photos du 2000m

Un résumé vidéo du Facebook Live de la course

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire