L’élégance à la mode d’Auto Rétro Ponot

lun 04/05/2015 - 11:21 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:33

Il est quasiment 21h, la nuit vient de tomber sur Le Puy-en-Velay. Un public de nostalgiques des vieilles mécaniques s’est amassé de part et d’autre de la place du Martouret et attend patiemment le premier équipage.
"Cette année, on a voulu innover et agrémenter le salon d’un concours d’élégance, ainsi c’est le vrai premier concours d’élégance qui se déroule dans ces conditions"
, précise Jean Pestre, président d’Auto Rétro Ponot.
Enfin, le premier véhicule, phares allumés, débouche sur la place. C’est une Jeep, ayant appartenu à l’armée française, hissant un grand drapeau tricolore, qui ouvre le défilé.

De l’élégance rétro mais captivante
Au fil des passages, les spectateurs en majorité d’un âge dépassant la cinquantaine, scrutent les différents modèles qui stoppent quelques instants au pied des marches conduisant à l’intérieur de l'Hôtel de Ville.
Les équipages, avec des tenues d’époque parfaitement reproduites et soignées, esquissent successivement quelques pas autour de leur berline, faisant parfois quelques mimiques. Ils suscitent alors l’admiration et l’exaltation des uns et des autres. Et à l’applaudimètre, tous les équipages, mais aussi les voitures, ont été chaleureusement salués.
"Je ne connais pas le monde de l’automobile, mais ça m’a transporté dans le temps, avec tous ces costumes et tout l’univers", concède, ébahie, Julie, 23 ans, de Vendrennes en Vendée.

----A l’initiative de Jean Pestre, président en exercice, et de six collègues, le club Auto Rétro Ponot a vu le jour en 1982. De six au départ, le nombre atteint aujourd’hui 70 membres. "C’est 33 ans de passion et 33 ans surtout de passion pour tout âge", exulte encore le président.
-----Des voitures de collection exceptionnelles
Ainsi, l’un des modèles les plus remarqués a été la Talbot-Lago, de 1960, construite au Mans et propriété aujourd’hui d’un stéphanois, avec sa carrosserie entièrement en "alu" et son siège baquet. "Ce modèle n’a jamais été commercialisé", souligne le président d’Auto Rétro Ponot. "C’est son côté sportif qui me plaît", apprécie Olivier, 34 ans de Brives-Charensac.
Une voiture, méconnue, a soulevé aussi l’admiration : la Chenard et Walcker datant de 1908. Restaurée uniquement avec des pièces d’origine, elle a la particularité d’avoir un pare-brise à l’arrière. "Un coup de cœur pour cette voiture, les cuivres et le cuir, les jantes jaunes, les sièges, le pare-brise arrière et tout le travail derrière", s’enchante, éberlué, Philippe, 50 ans, Saint-Paul-de-Tartas. Les aficionados ont été encore épatés par la Triumph TR2000 de 1949, de l’Ile de Jersey, surnommée "La Bergerac".

D’autres modèles tout aussi élégants
Tour à tour, ont paradé des modèles de la marque Citroën, notamment une Torpédo B2 de 1925, conduite par une dame et une Rosalie de 1923, la devancière de la Traction. Les deux MG, à la qualité de routières, dont une de 1971, de Californie (Etats-Unis), avec la passagère vêtue d’une belle robe Courrèges ont été observées également.
Puis se succèdent, après la Ford A de 1928, la Ford T de 1922, ayant servi au tournage de films avec Laurel et Hardy, et deux Panhard Dyna, une datant de 1950, la concurrente de la 4CV, et une à la couleur éclatante jaune, la copie conforme de celle utilisée pour le film "Poisson d’avril" avec Bourvil.
Le public a encore admiré la Renault Mona 6 de 1927, en provenance du Puy-de-Dôme, capable de rouler à 80 km/h et les deux véhicules utilitaires, celui du marchand de vin, et le Citroën C4 utilitaire estampillé "Magasin Biotope des Montagnes". Enfin, une moto, de marque Motobécane, datant de 1950, faisant partie intégrante des véhicules à traction, a clôturé le concours.

----Les projets d’Auto Rétro Ponot pour 2015 :
* les 5,6 et 7 juin prochain : une randonnée touristique, appelée "Velay Vintage". Une trentaine de voitures d’avant-guerre, venant de toute la France, sillonneront les routes de la Haute-Loire.
* en juin également, et pour la première fois, une randonnée d’une journée, sera organisée certainement conjointement avec "Les guidons d’autrefois". Cette manifestation est ouverte aux deux, voire trois roues et donc aux triporteurs, sides ou motos.

-----Les plus élégantes primées
A l’instar du jury, le public a aussi été émerveillé par le véhicule classé premier, à savoir l’Amilcar datant de 1923, avec à bord un équipage féminin. "C’est la première fois que je vois l’Amilcar, elle est extraordinaire, comment monter dans cette voiture sans le marchepied et où est le coffre ? ", s’étonne Gérard, 80 ans, d’Ancenis (Loire-Atlantique). "C’est un bijou, la forme des ailes, ça sort de l’ordinaire, elle doit être originale à conduire", s’enthousiasment simultanément Denis, 50 ans de Saint-Jean-Lachalm et Gérard, 53 ans du Puy.
Les spectateurs ne seront pas moins ébahis en découvrant la Citroën C Six Sical datant de 1930. Cette voiture "magnifique et rare", termine sur la deuxième marche du podium et a été primée "surtout par les tenues qui correspondaient complètement à l’année de la voiture", souligne Jean Pestre. "On ne connait que deux véhicules de ce modèle qui roulent aujourd’hui en France, pour une dizaine seulement d’exemplaires construits par Citroën", précise-t-il encore.

2 000 heures de travail de restauration
Troisième de ce concours d’élégance, la Léon Bollée, de 1910, a énormément plu à l’assistance aussi. Cette véritable familiale, construite au Mans (Sarthe), a nécessité 2 000 heures de travail de restauration à son propriétaire ponot. A noter  que les trois équipages ont reçu leur récompense respective des mains du sénateur de la Haute-Loire, Olivier Cigolotti.
En marge de ce concours d’élégance, un salon d’exposition de véhicules anciens s’est tenu trois jours durant, ce week-end du 1er mai, à la nouvelle halle Les Orgues à Espaly. 95 voitures à l’intérieur et une trentaine à l’extérieur ont été présentées. "Ce n’est que du bonheur, c’est une belle manifestation et on est ravi d’avoir accueilli tout ce public", se satisfait, comblé, Jean Pestre.

G.D.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire