Législatives : le CV d'Alexis Monjauze (Nous Citoyens)

jeu 01/06/2017 - 21:24 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:46

Lire aussi : Le CV des candidats La République En Marche
Lire aussi : Le CV des candidats Front National
Lire aussi : Le CV des candidats de la Droite et du Centre
Lire aussi : Le CV des candidats France Insoumise
Lire aussi : Le CV des candidats Parti socialiste
Lire aussi : Le CV des candidats Europe Ecologie Les Verts
Lire aussi : Le CV des candidats Union Populaire Républicaine
Lire aussi : le CV des candidats Lutte Ouvrière
Lire aussi : Le CV d'Yves Prat (Divers Gauche)
Lire aussi : Le CV de Gabriel Cardaire (Debout La France)
Lire aussi : Le CV de Michelle Chaumet (PCF)

Alexis Monjauze se présente aux législatives des 11 et 18 juin 2017, dans la deuxième circonscription de la Haute-Loire, sous l'étiquette Nous Citoyens.
Ses motivations

"Aujourd’hui, l’assemblée nationale recrute ses députés parmi les fonctionnaires, les juristes et les médecins. C’est bien, mais très insuffisant. Pour nous ressembler, elle doit également compter des agriculteurs, des chefs d’entreprises, des salariés… Pourquoi sont-ils si peu nombreux à se présenter aux élections ? Une assemblée nationale qui nous ressemble, est-ce possible ? Combien de députés ont déjà travaillé ou créé une entreprise… ? N’est-ce pas une grande perte pour notre pays que se priver de ces talents ?

J’ai travaillé 7 ans dans la fonction publique à l’agglomération du Puy en Velay avant de créer mon agence d’architecture au Puy en Velay. Elle a aujourd’hui 12 ans et emploie 4 personnes. Nous avons réalisé près de 160 projets, principalement en Haute Loire. Je suis plus utile et efficace pour mon pays depuis que je suis à mon compte que lorsque j’étais ingénieur territorial.

Je connais les deux : la complication des services publics, les difficultés de l’entrepreneur et les solutions qui lui simplifieraient la vie, répondraient à ses attentes. L’entreprise est un lieu pour exprimer notre créativité et faire avancer toute la société.

Je comprends qu’il est ardu de libérer du temps pour s’engager en politique quand on est salarié ou patron. Mais le pays a besoin de ces gens-là si l’on veut des lois plus pertinentes et plus simples. Je veux agir pour que l’engagement en politique d’un salarié ou d’un patron ne compromette ni leur entreprise ou ni leur réintégration en fin de mandat.

Je m’engage en politique pour que les citoyens qualifiés remplacent les « politiques de métier », notamment à l’assemblée nationale."
Son CV


Infographie Clément L'hôte

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire