Légion d'honneur et Ordre national du mérite : les nouveaux nommés de Haute-Loire

Par A.Wa mer 13/01/2021 - 07:16 , Mise à jour le 13/01/2021 à 07:16

Une douzaine d’Altiligériens figurent parmi les personnes fraîchement nommées dans l'ordre national du Mérite ainsi que dans l'ordre national de la Légion d'honneur.

Créée en 1802 par Napoléon Bonaparte, alors premier consul, la Légion d'honneur est la plus haute distinction française et la plus ancienne attribuée aujourd’hui. Elle ne s’accompagne d’aucun avantage matériel ou financier réels. Il faut avoir au minimum 20 années d’activité pour être distingué dans la Légion d’honneur. Ce sont les ministres qui ont la responsabilité d’identifier les futurs décorés et s’appuient pour cela sur le  corps social (parlementaires, maires, employeurs, responsables syndicaux ou associatifs, présidents de fédérations professionnelles ou sportives…). Viennent d’y être nommés :

Légion d'honneur

Au titre du Premier Ministre,

Au grade de chevalier

Marie-Claire Marguier, directrice départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations (DDCSPP) de la Haute-Loire, 36 ans de services.

Au titre du ministère des Solidarités et de la Santé

Au grade de chevalier

Serge Piroux, médecin libéral à Craponne-sur-Arzon, responsable du pôle santé d'une association départementale d'aide humanitaire, La Croix-Rouge, 31 ans de services.

Patrice Sauret, directeur du centre Soins de Suite et de Réadaptation SSR et EHPAD L'Hort des Melleyrines au Monastier-sur-Gazeille géré par l’association la Recoumène (loi 1901 à but non lucratif), 30 ans de services.

 

L’ordre national du Mérite

Créé en 1963 sous le général De Gaulle, l’ordre national du Mérite est le second ordre national après la Légion d’honneur.  Il faut pouvoir justifier d’une activité de 10 ans minimum. Il faut une durée minimale de 5 ans de plus pour être promu officier, 3 ans pour le grade de commandeur, 3 ans pour être élevé à la dignité de grand officier et de nouveau 3 ans pour la grand-croix. L’ordre compte trois grades : chevalier, officier, commandeur et 2 dignités : grand officier, grand-croix. Le décret du 31 décembre 2020 porte promotion et nomination dans l'ordre national du Mérite des personnes suivantes en lien avec la Haute-Loire :

Au titre du Premier ministre

Au grade d'officier

Pierre Courriol, fondateur d'une enseigne de bricolage (Weldom, ex-Mr Bricolage à Brives-Charensac), président du conseil de surveillance de la holding Courriol finances ; 69 ans de services.

Au grade de chevalier

Emmanuel Belledent, chef d'établissement scolaire (principal du collège Saint-Régis Saint-Michel du Puy-en-Velay, lieutenant de sapeurs-pompiers volontaires (le collège comprend une école de Jeunes sapeurs-pompiers depuis 2000), responsable d'un centre de secours ; 28 ans de services.

Au titre du ministère des Solidarités et de la Santé

Au grade de chevalier

Jacques Banet, directeur de l’EHPAD Paradis à Espaly Saint-Marcel (Congrégation des Frères du Sacré Cœur) et Marie Goy à Vorey-sur-Arzon, auditeur-conseil et consultant d'établissements sanitaires et médico-sociaux, 25 ans de services

Jean-Marie Bolliet, directeur de l’hôpital et de l’EHPAD Emile Roux du Puy-en-Velay, 31 ans de services.

Daniel Chaze, directeur général de l'Association Saint-Nicolas, basée à Langogne, qui gère des foyers pour personnes vieillissantes en situation de handicap ayant des déficiences intellectuelles ou mentales, motrices et/ou sensorielles, ne travaillant plus ou n’ayant jamais travaillé et devenant dépendantes, notamment à Pradelles, Rosières et Montfaucon, 34 ans de services.

Au titre du ministère du Travail, de l'Emploi et de l'Insertion

Au grade de chevalier

Virginie Maille, responsable de l'unité départementale de la direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi de la Haute-Loire (DIRECCTE), 19 ans de services.

Au titre du ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation

Au grade de chevalier

Claire Souveton, présidente du comité de promotion des produits agricoles et vice-présidente de la Chambre d'agriculture de la Haute-Loire, 32 ans de services.

Ministère de l'éducation nationale, de la jeunesse et des sports

Au grade de chevalier

Konsta dit Constantin Kontaxakis, proviseur du lycée professionnel Jean Monnet du Puy-en-Velay victime d'un incendie criminel en avril 2019 ; 27 ans de services.

Ministère de l'économie, des finances et de la relance

Au grade de commandeur

André Marcon, ancien hôtelier, responsable d'organismes professionnels, ancien maire de Saint-Bonnet-Le-Froid ; 48 ans de services. Il avait été élevé au grade de chevalier en 2004.
 

Ministère du travail, de l'emploi et de l'insertion

Au grade de chevalier

Vincent Rabérin, chef d'entreprise et président de la société de maroquinerie Sofama (Les Ateliers du Meygal, ex-Lejaby) à Yssingeaux ; 36 ans de services.

NB. Il n’existe pas de liste de récipiendaires par département et certaines candidatures peuvent également être transmises via d'autres canaux que la préfecture, donc cette liste n'est pas nécessairement exhaustive.

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

2 commentaires

la

jeu 14/01/2021 - 22:43

dommage que les medailles ne soient jamais remises aux simples salariés manoeuvres ,ouvriers ,agents d entretien tous aussi meritants

st

mer 13/01/2021 - 17:02

Bravo à monsieur Kontaxakis qui a sauvé le lycée ! Un véritable héros !