Le terroir de la montagne du Mézenc grassement mis à l'honneur

ven 20/05/2022 - 14:00 , Mise à jour le 20/05/2022 à 14:00

Le temps fort de l’année, attendu par petits et grands, sur les hauts plateaux perchés entre Haute-Loire et Ardèche : la fête du Fin Gras aura lieu le 4-5 juin 2022.

Samedi 4 juin et dimanche 5 juin les villages de Chaudeyrolles et de Saint Front s’apprêtent à accueillir la fête du Fin Gras 2022.
Comme tous les premiers week-ends de juin depuis 1997, la fête marque la saison qui touche à sa fin et célèbre pendant un weekend complet, l’élevage et la communauté de ceux qui font vivre ce terroir singulier.

Bien entendu, le bœuf Fin Gras sera au cœur de la fête avec le traditionnel défilé des éleveurs et de leurs animaux pour le plus grand bonheur des milliers de visiteurs qui ne s’en lassent pas… Mais bien plus que ça, les visiteurs du massif pourront profiter des animations agri ’culturelles mêlant randonnées, arts des rues, musiques et spectacles, jeux, découvertes gustatives, marché de produits du terroir, expositions et découvertures du patrimoine et des associations locales.

Au menu :

  • Fin Gras du Mézenc à la plancha (menu d’ouverture), samedi 4 juin à Chaudeyrolles,
  • Pot au feu fin gras du Mézenc (menu terroir) ou un Rosbif de Fin gras du Mézenc en robe de lard cuit au foin (menu dégustation), dimanche 5 juin à Saint-Front.

Les réservations de repas se font en ligne, sur le site de l'évènement, ou par téléphone auprès de la Maison du Fin Gras.

Une programmation d'animations diverses toute la journée

Les Mécanos à 14h30 dimanche 5 juin à Saint-Front
Chaque année, l’association Fin Gras invite des musiciens pour rythmer le weekend. Venez vivre le concert de 10 chanteurs et percussionnistes qui bricolent les répertoires populaires chantés dans l’imaginaire de leur atelier mécanique. Langues française et occitanes, mélodies traditionnelles et libres deviennent autant de pièces et matériaux pour une musique à l’ossature tantôt douce et tendre, tantôt percussive et dansante.

Sur scène, ils vous ouvrent alors les portes de leur atelier où s’entremêlent chants de travail et de lutte, complaintes amoureuses, satires politiques et religieuses, chants à danser et à boire, tous réarrangés à dix voix et portés par la cadence, grondante et dansante, de leurs grosses caisse, tom basse et autres éléments percussif.

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire