"Le sexisme, c'est pas notre genre"

ven 09/12/2016 - 13:35 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:44

Si des progrès ont été constatés, force est de constater que les inégalités persistent : écarts de salaires, carrières freinées par l'arrivée du premier enfant, difficultés d'accès aux responsabilités, images dégradantes dans les publicités, harcèlement et agressions dans les espaces publics, sous-représentation politique...
Les exemples sont légion et le préfet de Haute-Loire Eric Maire a interpellé son auditoire, ce jeudi 8 décembre : "on peut se demander qu'est-ce qui résiste aujourd'hui aux lois, aux décrets, aux règlements ?  La réponse tient en un mot : le sexisme".

Entretien avec Isabelle Barrial, la déléguée au droits des femmes et à l’égalité en Haute-Loire
Isabelle Barrial est la déléguée au droits des femmes et à l’égalité en Haute-Loire. 
Quelles sont les grandes lignes de ce plan d'action ? Est-ce que la Haute-Loire propose des actions particulières ?  

A-t-on distingué une forme de sexisme particulière en Haute-Loire ? Comment se manifeste-t-il ? La parole se libère-t-elle plus facilement aujourd'hui ? Dans le département, les associations sont nombreuses, notamment contre les violences conjugales ? 

----Les initiatives labellisées sont mises en valeur sur le site du Ministère des Familles, de l’enfance et des Droits des femmes. L’initiative recueillant le plus de vote des internautes sera récompensée lors de la clôture du plan, le 8 mars 2017.-----Une plateforme pour centraliser les idées qui feront reculer le sexisme
Le cinquième Plan de mobilisation et de lutte lancé par le gouvernement le 25 novembre dernier contre toutes les violences faites aux femmes s'intitule " Le sexisme tue aussi ". Il prévoit des mesures de prévention dans différents domaines de la vie des femmes : école, université, transport, travail.
Il se traduit, notamment, par la mise en ligne d'une plateforme numérique qui incite les citoyennes et les citoyens, les collectivités, les associations, les entreprises, à faire connaître leurs idées, leurs initiatives, pour faire reculer le sexisme, que ce soit dans la vie quotidienne, au travail, dans l'espace public, le sport ou la culture. Car "c'est la mobilisation de tous qui favorisera le chemin vers l'égalité", ajoute le représentant de l'Etat.

Des activités sportives via le DAHLIR ou des témoignages sur le droit de vote des femmes
De nombreux acteurs se mobilisent en Haute-Loire. Outre le Centre d'information aux droits des femmes, ou les associations qui accompagnent les femmes victimes de violences, on retrouve des associations comme le DALHIR qui propose des activités sportives à des femmes socialement isolées, dont des femmes victimes de violence.
On relève aussi l'action menée par deux élues de la Communauté de communes des Portes d'Auvergne qui propose une action intergénérationnelle qui s'inscrit dans la continuité de la célébration du 70ème anniversaire du droit de vote des femmes en 2015. Zoomdici avait d'ailleurs consacré un article à cette thématique, avec deux nonagénaires qui étaient venues passer le flambeau devant une assemblée de lycéens du Puy.

Des initiatives dans les établissements scolaires et dans les chambres consulaires
Une autre action a été portée par Claire Charbonnel, la proviseure du lycée Auguste Aymard en qualité de Référente des chefs d'établissement au sein du Comité départemental de pilotage " Egalité Filles/Garçons ". Un réseau de correspondants a été créé en Haute-Loire pour développer une culture commune, et déployer des projets concernant aussi bien les filles que les garçons.
Du côté de la Chambre de Métiers et de l'Artisanat, on assure la promotion des métiers de l'artisanat sous l'angle de la mixité des métiers, avec des interventions dans les collèges, ou l'organisation de stages dans des entreprises locales.
Parmi les autres intiatives prises sur le département on peut évoquer également l'action portée par la Communauté d'agglomération du Puy, dans le cadre d'un cycle de formations organisé en direction des professionnels et bénévoles oeuvrant dans les quartiers de la politique de la ville. Les prochaines intitulées "Comprendre les stéréotypes" et "Place des femmes et des hommes dans la ville" seront organisées au cours du 1er semestre 2017.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire