Le Roi de l'Oiseau 2016 prêt à transmettre sa couronne

mer 13/09/2017 - 20:21 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:48

----Finale du concours d'archerie et sacre du nouveau Roi de l'Oiseau
Samedi 16 septembre à 21h dans la grande lice du Breuil. Réservation conseillée au 04 71 09 38 41.

Stand d'arcs de Roland Duvet
Au marché médiéval, jardin Henri Vinay, stand 42.-----Ce sacre en 2016, c'était un moment fort pour vous?
"Bien sûr! Il y avait environ 650 participants le vendredi, et j'ai appris ma qualification en fin de journée seulement. J'étais déjà très content! La finale, c'est encore autre chose : de nuit, avec les lumières, devant plus de 1200 personnes... En plus je tirais en gaucher, nous étions donc dos à dos avec mon adversaire. Il y avait un côté duel, plus de pression. J'ai su rester concentré jusqu'au bout, et j'ai gagné. Lors du sacre, c'était un grand honneur d'être couronné. [Il sourit] Les gens viennent vous voir ensuite, surtout pendant le défilé du dimanche."
L'arc, aujourd'hui, c'est toute votre vie?
"Un peu oui! Je participe à plusieurs tournois d'archerie médiévale. Celui du Roi de l'Oiseau est probablement mon favori. Je suis également facteur d'arcs traditionnels."
En quoi consiste ce métier?
"Je fabrique des arcs uniquement en bois. Cela va du jouet pour enfants, avec un bouchon sur la flèche, à l'arc professionnel à plus de 1000€. Aujourd'hui on utilise des matières comme le plastique ou la fibre de verre, et on pourrait croire que mes arcs en bois sont désuets. C'est faux. J'utilise du bambou, très souple et très léger. C'est une matière recherchée par les meilleurs, très concurrentielle."
C'est un métier plutôt rare, comment y êtes vous arrivé?
"C'est vrai, nous ne sommes peut-être que trois ou quatre facteurs d'arcs traditionnels en France. J'ai toujours travaillé dans le bois. Je viens d'une famille de menuisiers-ébénistes, qui m'a transmis la passion. Jeune, je fabriquais des petits arcs en bois, pour m'amuser. Et puis, il y a cinq ans, j'ai décidé d'en faire ma spécialité. Je vends sur les marchés médiévaux,mais aussi sur commande."
Vous allez transmettre votre couronne de Roi de l'Oiseau au nouveau champion samedi. Que conseillez-vous aux participants qui veulent vous succéder?
"Il faut surtout gérer le stress. Pour ça, je conseille de se concentrer sur la respiration. Ça détend. Et puis, quand on dit qu'il faut viser le rond jaune au centre, je ne suis pas d'accord. Il faut viser le centre du rond jaune. Le centre du centre! Mettre la barre le plus haut possible, c'est augmenter ses chances de victoire."
Propos recueillis par Clément L'hôte

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire