Le Puy : un travail pour la collectivité en échange d'une aide au permis de conduire

ven 27/03/2015 - 18:00 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:33

Si le dispositif n'a pas encore été validé par le conseil municipal, il a été présenté à la presse ce vendredi après-midi. "Il le sera lors de notre prochaine réunion", avance Laurent Wauquiez, "ce ne sont que des modalités techniques qui restent à régler". Le dispositif "un été, un permis" devrait donc être opérationnel dès cet été : les dépôts de candidatures se feront de début à fin avril sur le site web de la mairie et directement au service Education-Jeunesse.
Rappelons qu'une aide de 200 euros existait déjà depuis 2012 au niveau de l'agglo, mais qu'elle est tributaire des conditions de ressources. Dans le nouveau dispositif proposé par la mairie du Puy, les aides sont attribuées en échange d'un engagement bénévole au sein des services municipaux ou auprès d'une association partenaire.

Ce qui siginfie que ce dispositif est né du constat qu'une partie de la jeunesse est désoeuvrée au Puy ?


"Sur un CV, l'absence de permis de conduire est un critère très discriminant"
Le député-maire du Puy Laurent Wauquiez l'avait déjà annoncé au cours de la campagne pour les municipales : il souhaite que la municipalité participe au financement du petit papier rose pour certains jeunes, en échange d'une action pour le bien de la collectivité. Rappelons que le coût est estimé entre 1 200 et 1 500 euros environ au Puy. Il avait annoncé lors de la campagne municipale que la prise en charge serait de 75 %, puis lors de ces voeux en début d'année 2015, il avait évoqué une enveloppe de 500 €. C'est cette deuxième solution qui a été retenue.
"Chez nous, en Haute-Loire, sans permis, ce n'est pas possible", explique le premier magistrat du Puy, "sur un CV, l'absence de permis de conduire est un critère très discriminant". Pour cette première année, ce sont 30 jeunes, âgés de 18 à 20 ans et s'engageant à effectuer un projet bénévole au sein des services municipaux ou auprès d'une association partenaire qui pourront bénéficier de ce financement. "On ne veut pas aider n'importe comment", ajoute l'ancien ministre, "on ne veut pas juste faire un chèque sans aucune contrepartie".

Quel est l'objet de cette logique droits et devoirs ?


----30 bénéficiaires du dispositif seront sélectionnés sur dossier. Ce dernier devra comprendre une photo d'identité récente, un CV, la copie d'une pièce d'identité, la copie de la carte vitale, une attestation de la garantuie responsabilité civile, la copie d'un justificatif de domicile au Puy-en-Velay, le devis de l'auto-école et une attestation sur l'honneur de non inscription dans une auto-école du Puy. La commission d'attribution, de suivi et d'évaluation examinera les dossiers et décidera de l'éligibilité des candidats. La bourse obtenue est nominative et personnelle, elle n'est accordée que pour une seule inscription.-----Qui est concerné par ce dispositif ?
Pour déposer sa candidature, plusieurs conditions doivent être réunies. Il faut être âgé de 18 à 20 ans et ne jamais avoir été titulaire du permis de conduire. Il faut résider sur la commune du Puy-en-Velay (les autres communes de l'agglo ne participent au dispositif) ou, pour les étudiants qui vivent en dehors du Puy, il faut que leurs parents y résident.
Aucune condition de ressource n'est exigée, "un moyen d'aider les familles modestes et les classes moyennes", précise l'élu et il faut ne pas être inscrit dans une auto-école du Puy mais s'engager à le faire pour y effectuer sa formation au code et à la conduite (après accord de la commission d'attribution, de suivi et d'évaluation). Enfin, il faut s'engager à trouver un projet bénévole de 30 heures. "Ce ne sont pas des jobs d'été et on espère que les jeunes seront force de proposition, même si on aura aussi des projets à leur proposer", conclut Laurent Wauquiez.

Comment ça marche concrètement et quels types de projets peuvent être accompagnés ?


----Les auto-écoles participantes à l'opération :
Auto-école Reynaud, Auto-école Machado, Auto-école du Velay, Securiroute, Auto-école Seb, Auto-école arc-en-ciel, ECF Damnon.-----Le détail des aides attribuées
Une aide de 200 € est attribuée par la mairie lorsque l'examen du code est obtenu. Si le candidat échoue, il en est de sa poche jusqu'à l'obtention de l'examen (dans les six mois). Les 200 € restants sont versés lorsque l'élève est définitivement inscrit à l'examen du permis de conduire.
Enfin, les auto-écoles particpantes font une remise de 7 % sur le forfait de base, soit 80 à 100 € pour une aide totale de presque 500 € donc, alors que le coût du permis est estimé, au Puy, à environ 1 200 €. Le financement couvre donc près de la moitié de la somme. Rappelons que ce dispositif est cumulable avec le dispositif "le permis à un euro par jour"

Le dispositif pourrait-il être élargi à l'agglomération du Puy à moyen terme ?

Maxime Pitavy

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire