Le Puy : un des braqueurs présumés mis en examen

jeu 26/03/2015 - 01:45 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:33

Depuis plusieurs jours, cinq individus ont été mis en examen dans la région lyonnaise, ils sont soupçonnés d'avoir braqué une bijouterie de Besançon. L'un d'eux serait également impliqué dans le braquage d'une bijouterie ponote.

Rappel des faits
Le 2 mai 2014, une équipe organisée avait braqué, sans succès, le bijoutier Artéor sur le boulevard du Breuil au Puy-en-Velay. La victime ne s'était pas laissé faire, ce qui lui avait coûté une sévère blessure au visage. Les malfaiteurs avaient alors pris la fuite bredouilles. En voiture, ils avaient lancé des poignées de clous sur le boulevard Saint-Louis afin de ralentir d'éventuels poursuivants. Depuis, l'enquête est en cours. Dans un premier temps, c'est la police judiciaire de Clermont-Ferrand qui a mené les investigations. Le braqueur ayant agressé le bijoutier a été identifié et l'enquête a été transférée au DIPJ (Direction centrale de la police judiciaire) de Lyon.

Butin introuvable
En novembre 2014, une équipe de cinq hommes entre 19 et 27 ans aurait braqué la bijouterie de luxe Van Brill à Besançon. Les malfaiteurs repartent avec 800 000 euros en montres et bijoux. Les suspects sont originaires de la région lyonnaise, c'est là qu'ils ont été interpellés ce mardi 17 mars 2015. Moins de deux jours plus tard, ils sont mis en examen pour " vol en bande organisée " et " association de malfaiteurs ". Ils ont été placés en détention provisoire. Les intéressés, eux, nient les faits. Aucune des perquisitions n'a permis de faire main basse sur un quelconque butin.

Deux traces ADN
Les cinq hommes ont été identifiés grâce à plusieurs facteurs : les témoignages, les images de la vidéosurveillance et deux traces ADN trouvées sur le goulot d'une bouteille et sur un fusil à canon scié retrouvés dans une voiture incendiée par les soins des suspects. Les hommes seraient déjà connus de la justice pour violences, vols et trafic de stupéfiants. 
L'un deux serait donc également impliqué dans le braquage de la bijouterie Artéor au Puy.

L'enquête en cours doit déterminer le rôle des individus dans les braquages de Besançon et du Puy-en-Velay.
Après avoir contacté le procureur de la République de Lyon, nous sommes en attente de la confirmation de certains éléments.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire