Le Puy : qui va donner la réplique au Mayapo ?

mer 13/12/2017 - 21:02 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:50

On sait que la Ville veut récupérer les locaux du Bessat, ce sera chose faite en juin 2019. Une convention existait entre le Théâtre de Poche et la municipalité, le Mayapo est pour l’heure logé à titre gratuit et la municipalité estime son accompagnement à 15 000 euros (l'essentiel de cette enveloppe est consacrée au festival international Grains de Scène, la mise à disposition de locaux est également une part importante et la subvention de fonctionnement n'est que de 2 000 euros).
Si l'association existe depuis 30 ans, elle a notamment passé 10 ans au Dolaizon et ce n'est qu'en 2006 qu'elle a rejoint les locaux du Bessat. "On a démoli une cloison et on a investi de l'argent (ndlr : 15 000 euros) et du temps pour rénover la structure", se remémore l'une des membres du bureau.

----Le Mayapo en chiffres
Chaque année, le Mayapo accueille environ 3 500 spectateurs, dont 2 500 enfants en jeune public, 500 dans le cadre scolaire et 500 accompagnateurs adultes. En moyenne, on recense 60 spectateurs par représentation.
-----"Sans ce lieu, en termes d'offre culturelle, il ne restera que des grosses structures à 35 euros la place"
Les défenseurs du Mayapo espéraient bien faire bouger les lignes lors de cette réunion publique mais l'absence de représentant de la municipalité a tempéré l'enthousiasme. "Pour nous, c'est un lieu de rassemblement", explique une adhérente, "sans ce lieu, en termes d'offre culturelle, il ne restera que des grosses structures à 35 euros la place".
Puis ce sont la venue du Tour de France au Puy et les Illuminations qui ont été pointées du doigt, car ils cristallisent une volonté politique (un important budget y est alloué) qui n'est pas en adéquation avec la vision de la culture des aficionados du Mayapo.

Jean Présumey est le président de l'association du Mayapo. Pas question de chercher en dehors du Puy ? Est-ce que la culture est le parent pauvre de la politique ? Est-ce aussi l'avenir de la culture qui se joue symboliquement dans ce dossier ? 

Des propositions d'autres communes mais le Mayapo veut rester en centre-ville du Puy
Le Mayapo n'a pas l'argent pour louer un local ou pour refaire un théâtre de poche. Il lui faut donc de l'aide. Pourquoi pas l'auditorium de l'Hôtel-Dieu ? Et l'école de la Sermone à Vals (propriété du Département) ? Et la salle des ventes ?...
Les propositions fusent mais sans personne pour donner la réplique, difficile de savoir si ces propositions sont saugrenues ou réalisables. La maire de Lavoûte-sur-Loire a proposé à l'association de l'héberger sur sa commune mais le Mayapo veut rester au Puy, et en centre-ville.

----Objectif : 1 000 signatures
Une pétition, disponible en cliquant ici, a été lancée par les adhérents et aurait mis un peu d'huile sur le feu avec la municipalité. Cette pétition, qui n'est pas encouragée par le Mayapo (mais "pas de regret non plus"), a recensé 450 soutiens ce mercredi soir, et l'assocaition vise les 1 000 signatures.-----D'autres collectivités vont être sollicitées
A défaut de trouver un lieu gracieusement mis à disposition par la mairie (la tournure que prennent les événements dans ce dossier ne laissent guère d'espoir), il va falloir chercher de l'argent. Toutes les collectivités (Mairie, Agglo, Département, Région) vont être sollicitées, "surtout que Laurent Wauquiez avait dit qu'il accompagnerait le Mayapo".
Quant à demander un conventionnement de la DRAC, c'est une option qui paraît compliquée, puisqu'il y a déjà une compagnie conventionnée en Haute-Loire et que ça représente "beaucoup de contraintes".

Les autres associations logées à la même enseigne ?
L'association, délogée, met en garde de ce que sa situation préfigure : "que ce soit à l'échelle régionale comme municipale, on sabre dans le budget de la culture. Le théâtre de l'Alauda va devoir payer, et d'autres associations risquent de connaître le même sort". 

Maxime Pitavy

> Le prochain spectacle au Mayapo :

JEUNE PUBLIC
VACANCES  DE NOËL 
Mercredi 27 à 14h30,
Jeudi 28 et vendredi 29 décembre 2017 à 10h30 et 14h30
Durée : 40mn
Genre : Marionnettes
Public : à partir de 2 ans
«LE MOUTON SUR LE TOIT»
Cie Théâtre du Mayapo
Comédiennes marionnettistes : Brigitte BARRIER et  Hervé MARCILLAT
Un mur et 2 maisons, un mur et 2 jardins, un mur et 2 voisins.
Monsieur Rond est tout rond et débonnaire...apparemment.
Monsieur Carré est pointu et austère...assurément.
Dans le jardin de Monsieur Rond il y a des fleurs, des petits bancs et des girouettes...
Dans le jardin de Monsieur Carré il n’y a rien, le sol est net et astiqué, bien goudronné.
On ne se parle pas, on ne se voit pas. Un mur c’est fait pour ça.
Et la vie passe ainsi,
Tout est bien carré et ça tourne bien rond.
Jusqu’au jour où... un nuage trop pressé lâche un de ses moutons sur l’arbre de Monsieur Rond...

Tarif : 7 €
Tarif groupes et adhérents : 4,50 €   
Carte d’abonnement 33 € (6 entrées)

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire