Le Puy : le quartier Val-Vert vers une métamorphose ?

jeu 21/06/2018 - 00:29 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:52

L’heure est à l’étude opérationnelle de ce projet de métamorphose du quartier du Val-Vert, le second quartier "politique de la Ville" du Puy-en-Velay après Guitard ; dans le cadre du Nouveau programme de Rénovation Urbaine. Un projet qui se décline en plusieurs axes avec notamment la réhabilitation et la résidentialisation d’environ 200 logements ainsi que la démolition de logements notamment au nord du quartier. « Ce sont des bâtiments — le 40 et le 72 — d’une très grande vacance, identifiés par le bailleur principal HLM OPAC », précise Michel Chapuis, le maire du Puy. Et de reprendre : « L'axe fort de ce projet est de retrouver le Val-Vert dans ce qu’il était à l’origine, un vallon vert et de redonner une qualité de vie à ce quartier dont certains habitants sont arrivés dans les années 1960. »
Des compléments de financement recherchés
Le coût du programme de rénovation du quartier Val-Vert s’élève de façon provisionnelle à 26,5M€. D’ores et déjà, l’ANRU (Agence nationale pour la Rénovation Urbaine) s’est positionnée à hauteur de 1,7M€ et la Région pour 3,74M€. L’Agglomération participerait à hauteur de 1,5M€. Le Département, lui, n’a pas encore précisé son aide financière. La Ville, quant à elle, prévoit une enveloppe maximale de 4 888 000€. Des compléments de financement sont donc activement recherchés pour boucler le budget bien qu’il soit prévisionnel.
« On ne fait pas assez ! »
Reste que pour l’opposition, Françoise Gauthier-Willems en tête suivie de Laurent Johanny, ce projet dans sa globalité et les montants alloués ne « sont pas à la hauteur ». L’implantation de deux équipements dont un pôle sportif qui pourrait être dédié aux sports de combat d’après les confidences du maire du Puy, n’était « peut-être pas la première chose à faire dans un quartier où une personne sur deux vit en-dessous du seuil de pauvreté. » Quant aux 200 logements sociaux réhabilités, là encore Françoise Gauthier-Willems s’inquiète : « Sur un quartier qui compte 550 logements sociaux, c’est trop peu ! Et quelle solution comptez-vous apporter pour désengorger ce quartier traversant envahi par les voitures ? Comment comptez-vous donner une tranquillité à ses habitants ? ». Et de s’emporter : « On ne fait pas assez ! »

À Michel Chapuis de répondre : « Ce n’est pas assez mais c’est mieux que rien et on fait ce qu’on peut. On espère un abondement de l’ANRU notamment grâce aux 5€ d’abaissement par habitant de l’APL [Aide personnalisée au logement, Ndlr] qui devraient être dédiés à l’ANRU, ainsi que l’Action Cœur de Ville. Le budget n’est pas à la hauteur mais il faut bien commencer à agir ».
D'autres axes de travail
Le programme de rénovation du quartier du Val-Vert comprend également la création d’une maison médicale aidant à l’installation de jeunes médecins, la rénovation des équipements publics du quartier (pôle enfance, maison de quartier) ainsi que la rénovation de la place Eugène Pebellier, la reprise de l’avenue du Val-Vert et de l’avenue Foch pour sa portion traversant le quartier, enfin la création d’un maillage de cheminements doux.

Les premières grandes lignes de ce programme de rénovation du quartier Val-Vert seront retranscrites sur une convention dont la signature est prévue pour le début du mois de septembre 2018.
Stéphanie Marin

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire