Le Puy : le Jubilé commence bien tristement

mer 16/03/2016 - 10:59 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:40

C'est le 31ème Jubilé qui démarre ce mercredi 23 mars 2016, à 17h30, depuis les grands escaliers de la cathédrale. Les prêtres du diocèse arriveront alors en procession du Grand Séminaire pour rejoindre les fidèles et l’évêque Luc Crepy proclamera l’ouverture du Jubilé, qui aura lieu en préambule à la célébration de la messe chrismale, marquée par la présence de la relique de l’épine du Christ
Si l'évêque souhaitait une visite officielle du pape François, en expédiant une invitation particulière, le voyage en France fut repoussé. Le 8 décembre, l'évêque a ouvert la porte de la miséricorde dans la cathédrale, lors de la célébration de l'Immaculée Conception, en répondant à l'inauguration de l'année sainte à Rome. La clôture du Jubilé du Puy aura lieu le 15 août 2016 par une célébration présidée par le cardinal Stella, collaborateur du pape François. Elle devrait être donnée au jardin Henri Vinay, avant que la procession ne regagne la cathédrale.

----Le dernier Jubilé du siècle
Le grand Jubilé du Puy-en-Velay a lieu quand le jour de l'Annonciation et le vendredi Saint coïncident. Le dernier Jubilé s'est déroulé en 2005, mais, pour le prochain, il faudra être plus que patient puisqu'il aura lieu en 2157. Le Jubilé 2016 est donc le second et dernier du siècle.-----Au lendemain de la 1ère Guerre Mondiale, 140 000 personnes au Puy
La rédaction de Zoomdici est parvenue à mettre la main sur cette photo prise lors du Jubilé de 1921. Le premier daterait de l'an 1065 mais ce n'est qu'à partir de 1407 que les documents assurent avec certitude les célébrations du jubilé exécutées au Puy-en-Velay. En effet, les archives religieuses du Puy subirent deux incendies désastreux, au XIIIème siècle puis sous l'épiscopat de Jean III de Bourbon et donc aucun document officiel n'est disponible avant ces dates.
Le 28 ème jubilé a donc eu lieu du vendredi 25 mars au dimanche 10 avril 1921, présidé par l'évêque Thomas-François Boutry. À la suite de la fin de la Première guerre mondiale, ce jubilé fut tenu sans obstacle. La procession solennelle en ville de la Vierge noire fut à nouveau et partiellement autorisée, en faveur de la journée de clôture. Le chemin de fer restait encore le premier moyen de transport : il a amené 80 000 pèlerins sur les 140 000 participants. 

----Un enrobage provisoire de la chaussée a été réalisé entre le Grand Séminaire du Puy et le Baptistère St-Jean afin de faciliter la circulation, notamment pour les personnes à moibilité réduite.-----Un village du jubilé pour accueillir les pèlerins
Le Jubilé du Puy-en-Velay a cela de particulier qu'il vient d'être officiellement souligné par le Pape. Le décret a été publié le 3 mars dernier. Côté pratique, les bénévoles s'activent pour que tout soit prêt mercredi prochain. Notamment du côté du jardin de la Visitation, qui sera le point de départ des pèlerins.
De surcroît, chaque jour, la célébration se commencera à sept heures, en faveur des pèlerins qui voudront s'en aller pour le chemin de Saint-Jacques. Pour animer ce village, l'organisation recherche encore quelques bénévoles. Les explications du responsable de la communication du jubilé, Jean-Paul Laval.

Des Jubilés pour tous les goûts
Plusieurs Jubilés sont au programme : des artistes, des sportifs, des familles, des agriculteurs, des malades... Au total, une centaine de groupes a déjà annoncé sa venue d'après le Père Gobillard. De très nombreux événements auront lieu jusqu'au 15 août. Et à entendre le recteur de la Cathédrale il y en aura pour tout le monde.

 

Des retombées économiques 
En 2005, le Jubilé avait attiré 350 000 personnes. Avec une telle popularité, le Jubilé est également un événement économique. Les recettes du Jubilé proviennent uniquement des dons libres et des contributions. Un sac du pèlerin sera vendu, il devrait contenir un pass et des offres des partenaires. 
En 2005, le diocèse avait mis 100 000 euros de sa poche. Jean-Claude Petiot, administrateur diocésain, admet : "Ça a représenté un gros effort pour le diocèse. Par les dons, les Ponots participent aussi à l'accueil de tous les pèlerins. On ne fait pas de calculs de rentabilité mais on est tenus d'équilibrer le budget".

Maxime Pitavy

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire