Le Puy : la protection du citoyen expliquée aux jeunes

mar 19/05/2015 - 19:34 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:34

La deuxième journée de Santé publique et esprit de défense s'est déroulée ce mardi 19 mai sur le parking du Centre Hospitalier Emile Roux (CHER) du Puy-en-Velay. Une journée identique s'était déroulée en 2011. L'hôpital, la délégation militaire départementale et l'Institut des Haute Études de défense Nationale (IHEDN) se sont associés une nouvelle fois pour présenter tous les outils sécuritaires dont ils disposent.

Un manque de public
Le mouvement de grève à l'Education nationale nous a porté préjudice ", confie Jean-Yves Beraud, vice-président de l'association régionale des auditeurs de l'IHEDN. Cependant, une quarantaine de personnes sur plusieurs stands ont accueilli les curieux et plus particulièrement une centaine de jeunes convoqués pour la ----Le Puy sur la seconde marche du podium
Chaque année, 15 000 jeunes Auvergnats se présentent à la JDC. Clermont arrive en tête avec 5 200 personnes par an suivi par le Puy avec 3 600 jeunes.
-----Journée Défense et Citoyenneté (JDC). La Croix Rouge, l'association Etre et Savoir, le service sécurité du CHER, le centre d'enseignement aux soins d'urgence (CESU) ,diverses branches militaires ainsi que les sapeurs-pompiers ont proposé des animations pédagogiques comme le maniement d'un extincteur. " C'est un éveil à l'esprit de défense ", déclare Arnaud Lamartine.

----La visite officielle
Le médecin général inspecteur et directeur régional des services de santé Rhône-Alpes Auvergne militaire, Dr.Escarment, le commandant du groupement de gendarmerie de Haute-Loire, lieutenant-colonel Patoux ainsi que le préfet de Haute-Loire, Denis Labbé se sont rendus sur place pour une visite officielle. Cette dernière s'est faite en présence du directeur du CHER, Olivier Servaire-Lorenzet, du lieutenant-colonel Philippe Hinterlang également délégué militaire départemental de la Haute-Loire.-----Le terrorisme dans l'esprit de tous
Depuis les attentats de janvier, les jeunes adultes ont changé de vision par rapport aux risques auxquels est exposé le pays. Jean-Yves Beraud témoigne : " Avant, quand on leur demandait une menace, ils parlaient de la cybermenace, maintenant, ils parlent du terrorisme. " Le programme de la JDC n'a pourtant pas été modifié depuis. " Les modules étaient déjà adaptés ", explique le vice-président de l'association régionale des auditeurs de l'IHEDN. Les demandes pour intégrer les corps militaires n'ont pas augmenté mais " on sait d'expérience que beaucoup de jeunes sont recrutés après ce type d'événements ", explique le responsable.

La suite des événements
Les participants à la JDC se sont vu remettre leurs certificats en fin d'après-midi. Le soir, le médecin principal de réserve Gauducheau a donné une conférence sur la mission santé auprès du groupe médico-chirugical au Mali dans les locaux de l'institut de formation.

E.J. 

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire