Le Puy : la municipalité persiste dans sa lutte contre les pigeons

mar 14/04/2015 - 20:01 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:33

Alertés à plusieurs reprises par les habitants, les élus du Puy-en-Velay ont tenté différents procédés pour faire fuir les pigeons du centre-ville au cours de ces dernières années : tirs d'effarouchement, dispositifs lumineux, jusqu'à l'installation d'un faucon pèlerin sur le dyke d'Aiguilhe... Malgré ces innombrables tentatives, les pigeons continuent à régner en maîtres dans la ville.
Les élus ont donc souhaité prendre le problème à bras le corps pour limiter les nuisances des pigeons en ville, et en réduire le nombre. Ils proposent aujourd'hui un dispositif novateur, respectueux de l'environnement et validé par la Ligue Protectrice des Oiseaux (LPO) : le pigeonnier.

Deux pigeonniers de 80 nids au Jardin Henri Vinay et au-dessus du Collège La Fayette
Les pigeonniers en ville ont pour objectif de limiter les nuisances occasionnées par les pigeons à divers endroits de la ville, en concentrant la population de pigeons autour d'un pigeonnier, mais aussi de diminuer le nombre global de pigeons, par une gestion maîtrisée de la reproduction.
Deux pigeonniers de 80 nids en bardage bois devraient élire domicile au Jardin Henri Vinay et à l'espace canin de Lille, au-dessus du Collège La Fayette. Ils sont fabriqués et seront posés par l'entreprise taulhacoise Badiou.

Les couples installés n'ont ainsi qu'une couvée par an au lieu de 6 à 8
Le pigeonnier permet de déplacer et de fixer une population de pigeons dans un lieu où ils sont moins gênants, grâce au nourrissage exclusivement réalisé à l'intérieur, et de réguler le nombre d'individus par une technique simple. La première couvée de chaque couple est préservée. Les pontes suivantes sont secouées pour stopper leur développement et laissées en place quelque temps, pour éviter que les oiseaux pondent à nouveau. Les couples installés n'ont ainsi qu'une couvée par an au lieu de 6 à 8.
Pour installer les pigeons, il est nécessaire d'en capturer, puis de les enfermer et de les nourrir pendant un mois dans le pigeonnier. Une fois passé ce délai, le pigeonnier est ouvert et les pigeons reviennent avec d'autres congénères.

"On doit arrêter le nourrissage des pigeons"
Les élus du Puy-en-Velay justifient le choix d'implantation du pigeonnier : "il doit être au plus près des populations de pigeons existantes, idéalement dans un espace vert. C'est pour cela que le jardin Henri Vinay, d'un côté, et l'espace canin en vieille-ville, au-dessus du Collège La Fayette, ont été choisis".
D'autre part, ils appelent à la responsabilité de chacun : "on doit arrêter le nourrissage des pigeons, ou du moins limiter celui-ci aux pigeonniers qui seront installés. L'implication de tous est indispensable pour la réussite du dispositif, faute de quoi la population de pigeons continuera à augmenter car ils trouveraient de la nourriture dans les pigeonniers et pourraient nicher et pondre ailleurs". Enfin, il est demandé l'engagement des propriétaires et syndics pour procéder à l'élimination des sites de nidification dans les bâtiments (greniers, tourelles, toitures mal entretenues, etc.).

----Le pigeonnier, pour bien fonctionner, nécessite un entretien régulier, toutes les semaines :
– nettoyage du sol, des mangeoires et des perchoirs
– alimentation des réservoirs à graines et à eau
– tenue d'une fiche de suivi où seront notés les dates de ponte, les oeufs stérilisés, l'évolution de la population de pigeons, etc.-----De nombreuses villes, dont Paris, ont installé des pigeonniers
Dernier argument pour les élus ponots afin de justifier ce choix : la Ville de Paris a choisi ce dispositif et "les premiers résultats sont concluants". En effet, plusieurs villes ont déjà opté pour la mise en place de pigeonniers. La Ville de Paris, au vu de la population de pigeons à réguler, a choisi d'implanter des pigeonniers pouvant accueillir jusqu'à 200 pigeons. La mise en oeuvre du dispositif a permis de limiter et d'encadrer le nourrissage et de parvenir à une régulation et une maîtrise de la population de pigeons.
Un entretien régulier permettra de contrôler le dispositif. Au-delà de l'entretien courant, les pigeonniers nécessitent également des travaux mensuels, semestriels ou annuels de maintenance, comme le nettoyage systématique des nids et la désinfection et désinsectisation.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire