Le Puy : la majorité veut montrer l'exemple "dans une logique constructive"

lun 14/04/2014 - 16:09 , Mise à jour le 26/11/2020 à 19:21

Déjà le deuxième conseil municipal du Puy-en-Velay depuis la réélection le 23 mars dernier, au premier tour, du maire sortant Laurent Wauquiez (lire), après celui du vendredi 28 mars dernier (lire).
Ce vendredi 11 avril, c'était donc l'occasion de reprendre les dossiers en cours, notamment celui de la remise à niveau des équipements structurants de la ville. En l'occurence, les centres Pierre Cardinal et Roger Fourneyron, ont été aménagés il y a plus de 25 ans et nécessitent des travaux, qui devraient être initiés dans les mois à venir.
Enfin, en baissant les indemnités des élus d'environ 20 % (le bénéfice de cet effort financier doit permettre de financer d'autres projets) et en offrant un siège supplémentaire à l'opposition pour chacune des commissions municipales, la majorité veut "montrer l'exemple" et "tendre la main" à son adversaire, "dans une logique constructive", même si l'invitation peut sembler provocatrice...

Un "cadeau" pour l'opposition
Offrir un siège supplémentaire à l'opposition pour chacune des commissions municipales, le cadeau pourrait paraître fort généreux s'il n'était pas accompagné d'un constat acerbe de la majorité : "compte-tenu du faible score de l'opposition aux municipales, l'équipe de Laurent Wauquiez a fait le choix d'attribuer un siège de plus à l'opposition par commission". Par conséquent, la majorité aura huit sièges et l'opposition deux.
Rappelons que d'après le code des collectivités territoriales, la représentativité doit respecter la composition de l'assemblée délibérante, sur le principe de la représentation proportionnelle. Dans les commissions, il y aurait donc dû avoir neuf postes pour la majorité et un pour l'opposition. Un cadeau bien symbolique donc, qui ne devrait en aucun cas remettre en cause les décisions de la majorité.

De nouvelles délégations "pour être au plus près des réalités du terrain"
Ce Conseil municipal a aussi été l'occasion d'attribuer de nouvelles délégations aux adjoints "pour être au plus près des réalités du terrain". La nouvelle équipe a ainsi dégager des problématiques qui seront élevés au rang des délégations des adjoints. C'est le cas de la "solidarité entre les générations", dont Michèle Michel aura la charge, avec une politique d'accompagnement pour les séniors.
Le handicap et la sécurité tombent dans le giron d'Yves Devèze, qui s'était déjà remarquablement distingué lors du précédent mandat en terme de travaux d'accessibilité pour les personnes handicapées : la ville du Puy est passée de la 78ème place (sur 96 villes) en 2005 à la 9ème place en 2012. Les élus souhaitent "poursuivre le travail engagé dans cette voie". Yves Devèze aura également la responsabilité de la sécurité : le dispositif de vidéo-protection sera renforcé et la chasse aux incivilités renforcée.

Favoriser l'installation au Puy et les entreprises locales pour les marchés publics
Toujours dans les nouvelles délégations, on retrouve Caroline Barre qui sera chargée des travaux dans la ville, "pour être aux avants-postes dans les marchés publics". L'objectif est de veiller à recourir au maximum aux entreprises locales pour les chantiers de la collectivité. Elle devra également surveiller l'exécution des travaux et les éventuelles nuisances pour les riverains.
----Notons enfin que Laurent Wauquiez a décidé de se dédier à l'emploi et qu'il s'engage à ramener une entreprise lors de son mandat, comme il l'avait fait lors du précédent avec la maroquinerie du Puy. Lors de sa campagne (lire), le député-maire nous avait soufflé "une entreprise du CAC 40"...-----Ginette Vincent sera quant à elle chargée de la politique d'urbanisme pour favoriser l'installation des familles au Puy, notamment les jeunes ménages. Cette compétence sera dédiée à part entière au développement du dispositif d'accession à la propriété, pour les familles modestes, et du dispositif d'aides à la rénovation, ainsi qu'aux projets immobiliers sur la ville.

Les indemnités des élus réduites de 20 %
Concernant les indemnités du maire et des adjoints, la ville du Puy-en-Velay pourrait bénéficier d’un taux maximal de 90 % correspondant à la strate de population supérieure, majorée de 25% puisqu’elle est la ville chef-lieu du département. Théoriquement, la dotation maximale qui peut être utilisée pour les indemnités des élus est de 17 000 euros.
Compte tenu des coupes budgétaires de l’Etat et des efforts financiers que la collectivité entend poursuivre, les élus ont choisi de montrer l’exemple. Le montant global pour les indemnités est donc réduit de près de 20 %. Un effort financier "qui sera maintenu dans la durée du mandat", ont assuré les élus, "et qui permettra de financer d’autres projets".

Les centres Pierre Cardinal et Roger Fourneyron rénovés pour un million d'euros
"L'accueil des associations n'était plus digne" selon les élus qui ont décidé d'enclencher une nouvelle étape en priorité aux centres Pierre Cardinal et Roger Fourneyron. "Ces salles sont très utilisées et voient défiler bon nombre d'habitants tout au long de l'année. Aujourd'hui on ne peut plus recevoir de belles manifestations associatives dans des locaux si peu accueillants. On se doit d'entretenir nos structures et j'en fais une priorité de ce mandat", a lancé Laurent Wauquiez.
Les travaux devraient débuter dans les mois à venir et sont évalués à environ un million d'euros. La commune devrait en financer un tiers et devrait bénéficier de subventions de l'Etat (FNADT), du Département (CG2D) et de l'agglo. Un financement complémentaire a été sollicité dans le cadre de la Dotation d’Équipement des territoires Ruraux, puisque la ville y est éligible depuis 2014.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire