Le Puy : 80 étudiants infirmiers reçoivent leur Diplôme d’état

ven 21/07/2017 - 21:22 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:47

C'est un rite de passage immanquable pour les 80 étudiants infirmiers qui ont été récompensés de leur diplôme ce vendredi soir au Puy-en-velay, dans les locaux de l'institut de formation en soins infirmiers (IFSI) de l'hôpital Emile Roux.
Il y a grosso modo chaque année une centaine d'étudiants formés aux soins infirmiers au Puy-en-Velay. Certains n'ont obtenu qu'une validation partielle de leur diplôme et devront passer par la session de rattrapage.

A quel type de poste peuvent prétendre ces étudiants ?
Si la profession recrute à tour de bras, l'éventail de postes proposés est très large. Bernard Lanciau est le directeur de l’IFSI depuis 1992 et il a quitté ses fonctions ce vendredi soir.
Une fois le diplôme en poche, à quel type de poste peuvent prétendre ces étudiants ?

Comment devenir infirmier ?
On peut intégrer la formation avec un baccalauréat, quelle que soit la filière, générale, technique ou professionnelle. Il y a une sélection via un concours d'entrée. Il faut ensuite suivre une formation pendant trois ans, avec douze unités d'enseignement par semestre. Le diplôme est un grade de licence. Une fois le diplôme obtenu, on peut répondre à une offre d'emploi sur l'ensemble du territoire.

"Encore deux ou trois ans pour remplir tous les postes vacants"
On pouvait croire que la pénurie avait diminué mais "on constate bien cette année une recrudescence des demandes d'infirmiers", relève Bernard Lanciau, "presque tous nos diplômés ont déjà trouvé du travail et il semblerait même qu'il en manque encore un petit peu".
On assiste donc à un phénomène de pénurie d'infirmières et d'infirmiers en Haute-Loire, comme c'est le cas plus généralement sur le territoire hexagonal. "Ce n'est pas non plus la grosse pénurie que l'on a connue il y a trois-quatre ans", constate le directeur de l’IFSI, "mais elle est encore présente et il faudra encore deux ou trois ans pour qu'on arrive à des flux de formation et de dilpôme qui permettent de remplir tous les postes vacants".

Comment expliquer la pénurie d'infirmiers ? Par le salaire ?
Bernard Lanciau est le directeur de l’IFSI depuis 1992 et il a quitté ses fonctions ce vendredi soir. Comment explique-t-on cette pénurie ? Le salaire est peu attractif ? C'est à dire ?

Maxime Pitavy





À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire