Le Puy 2 : pour " faire plus et mieux qu'avec une étiquette "

mar 17/03/2015 - 10:30 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:33

Magali Gauraz et Alexis Monjauze sont candidats pour le canton Le Puy 2. Selon eux, les partis politiques sont enfermés dans leurs théories et brassent les mêmes idées alors qu’ils n’atteignent jamais les objectifs annoncés." Ce mélange d’auto-satisfaction et d’incompétence est devenue une habitude chez nos élus. Aujourd’hui, c’est en dehors des partis qu'il faut agir si l’on veut du renouveau et du sang neuf pour la politique. " Ils se sont engagés dans la campagne des départementales de Haute Loire : "Libres et responsables".
« Pour connaître la détermination d’un candidat, regardez s’il vit en accord avec ses principes. Cela vous en dira plus que son appartenance à telle ou telle étiquette. Confronter ses idées à la réalité, c’est essentiel si l'on veut progresser et avoir une action efficace. Sinon la politique n’est que de la communication »
 
Leurs quatre enjeux
Parents et citoyens, Magali Gauraz et Alexis Monjauze se sont engagés il y a 10 ans comme entrepreneurs dans l’économie durable. Magali Gauraz dans la vente à domicile et le bien-être, Alexis Montjauze dans le bâtiment bioclimatique et passif. Ils participent à cette « nouvelle prospérité » qui comprend tout type d’activités pourvu qu’elles soient respectueuses des personnes et de l'environnement.
" Ce sont les talents et la motivation des gens qui font naître des initiatives. Il faut encourager et accompagner l’esprit d’entreprendre pour que des activités pérennes se multiplient chez nous. Faciliter la vie des entreprises au lieu de réduire leurs marges. Il ne sert à rien d’ajouter des formalités, de soutenir des emplois jetables ou développer des projets nocifs pour nos ressources locales."
Cette « nouvelle prospérité » se retrouve dans les quatre enjeux dont ils veulent débattre avec les électeurs : « simplifier la démocratie locale, préserver l’eau et les paysages de Haute Loire, imaginer de nouvelles formes de solidarité, adoucir les infrastructures routières et numériques ».
 
Pour discuter et débattre
Pour permettre à ceux qui le souhaitent en discuter, ils ont prévu des cafés-débats dans chaque commune, doublés de tchats pour ceux qui préfèrent internet. En dehors de ces rendez-vous, leur blog de campagne permet à chacun d’apporter ses remarques, critiques ou questions et de suivre la campagne au fur et à mesure de son déroulement.
Ils espèrent contribuer à renouveler la vision de l’action politique sur le canton et permettre au conseil départemental d’être un peu plus à l’image de la population. « Le conseiller sortant est en place depuis 24 ans… et il se représente encore ! Il est temps de céder la place pour faire entrer au département des actifs du privé ». En mettant à disposition du département leurs années d'expérience et leur détermination, Magali Gauraz et Alexis Monjauze pensent " faire plus et mieux qu'avec une étiquette ".
 
Rendez vous pour les prochains cafés-débats : 
  • mardi 17 mars au Puy en Velay : café-débat politique à 9h au café de la place Cadelade,
  • mardi 17 mars à Chaspinhac : café-débat politique à 20h30 au restaurant Le Chardon Bleu – Le bourg (04 71 03 58 47),
  • mercredi 18 mars à Aiguilhe : café-débat politique à 9h au bar du Rocher – 1 rue St Michel (04 71 04 29 68), 
  • jeudi 19 mars à Chadrac : café-débat politique à 11h au bar des Elfes - sur le plateau à côté de la Poste (04 71 05 69 11).

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire