Le Puy 1 : le Front de Gauche dénonce la pénurie de médecins

jeu 19/03/2015 - 10:51 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:33

" La Haute Loire fait partie des 8 départements où la densité médicale est inférieure de 30% par rapport à la densité nationale : 191,1 médecins pour 100 000 habitants contre plus de 400 dans le Rhône ou les Alpes-Maritimes.
Tous les ponot(e)s ont pu expérimenter la difficulté à certaines périodes d'obtenir un RV médical avec tel ou tel spécialiste, voire de plus en plus à trouver un médecin traitant. La population de médecins généralistes du Puy vieillit avec seulement 35 médecins sur l'agglo et peut être 9 seulement d'ici 2020 si rien n'est fait. La situation est aussi inquiétante pour certains spécialistes (ophtalmologues, gynécologues, pédiatres...) pas assez nombreux, ce qui rallonge les délais d'attente, d'autant que leurs patients proviennent de toute la Haute-Loire, voire de la Lozère.
MM Wauquiez et Joubert ont annoncé une initiative dans le cadre de la Communauté d'Agglomération pour démarcher les médecins du Sud de la France avec une plaquette pour promouvoir la ville du Puy en Velay pour les inciter à s'installer en Haute Loire.
C'est dérisoire et aussi efficace que de les chasser avec un filet à papillons car toutes les collectivités déficitaires en France font déjà un pont d'or aux généralistes et à certains spécialistes pour qu'ils s'installent avec des locaux mis à disposition, des maisons médicales financées par les fonds publics... le département de la Haute-Saône met même une cellule spécialisée à disposition des nouveaux médecins pour trouver un emploi à leur conjoint ou un mode de garde pour leur enfant et leur verse un chèque d'installation de 5000 Euros !
A l'exception de quelques médecins étrangers qui ont accepté de venir dans nos campagnes, le résultat est pourtant mince car tout le monde se rend compte que l'attrait financier n'est plus le moteur principal pour une profession qui peut facilement remplir ses journées de consultation dans un cabinet rural, mais s'est féminisée et préfère un mode de vie moins stressant, privilégiant l'offre de services culturels pour leur famille et ne voulant pas s'éloigner des grandes villes.
Le Front de Gauche propose 2 pistes qui ont déjà été expérimentées ailleurs avec succès : les bourses d'études pour les étudiants qui s'engageraient à exercer 3 ans dans notre département car c'est dans leur jeunesse que ces futurs médecins peuvent être sensibles à une aide financière, d'autant que l'Auvergne manque d’attractivité : sur 100 médecins généralistes formés dans notre Région, 73 y exercent à la fin contre plus de 80% ailleurs.

Une deuxième proposition du Front de Gauche, c'est de commencer à recruter directement des médecins généralistes qui seraient salariés du Département, sur le modèle des médecins coordonnateurs en EHPAD ou de ceux qui travaillent pour la Protection Maternelle et Infantile.
Avec suffisamment de moyens ces médecins territoriaux pourraient être itinérants dans les zones rurales les plus démunies comme celle de Craponne sur Arzon où le débat sur le pacte de santé organisé par l'ARS en 2013 a révélé que prés d’un tiers de la population est situé à plus de 30 mn d’un accès aux soins urgents.

Au Puy nous proposons pour commencer 2 ou 3 praticiens généralistes rattachés au service de gérontologie qui doit être rénové en EHPAD dans l'Hôpital Emile Roux. On devrait pouvoir leur demander d'exercer des gardes certains week end ou à certaines périodes de l'année (vacances d'hiver) où la situation est tendue. En échange la collectivité offre une patientèle limitée volontairement pour répondre à un besoin de temps pour le contact humain car l'acte de soins n'est pas un acte marchand mais demande de l'écoute. Ces jeunes médecins gagneraient aussi à travailler en équipe avec d'autres professionnels de santé (masseurs-kinésithérapeutes, diététiciens…) de l'Hôpital.
C'est possible de les recruter de suite si le Département en fait une priorité !

Pour le Front de Gauche l'accès à la santé pour tous implique de refuser l'austérité nationale mais aussi de faire preuve de volontarisme pour choisir L'Humain d'Abord."

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire