Le principal du collège Lafayette sur le départ

mar 29/07/2014 - 13:56 , Mise à jour le 26/11/2020 à 19:23

Arrivé du collège Verrière à Issoire en septembre 2010, Alain Vernhes, principal du collège Lafayette prendra sa retraite à compter du 1er octobre 2014.

Passage de flambeau entre Alain Vernhes et Emmanuel Forestier
Alain Vernhes est arrivé dans un contexte de progression en terme d'effectifs et a souhaité « s'inscrire dans cette démarche, dans cette dynamique avec l'équipe pédagogique et administrative. » Il y a dix ans, le nombre d'élèves avait chuté et depuis huit ans, la progression est assez constante. Le collège Lafayette se stabilise autour de 500 élèves, soit cinq divisions par niveau, ce qui est, pour le principal, un nombre «  tout à fait acceptable et nécessaire compte tenu de la configuration des locaux. » En effet, le collège est un monument historique classé et il est donc difficile de faire des changements au niveau des locaux.
Alain Vernhes conclut sur ces quatre années en nous confiant : « Je fais confiance à mon successeur Emmanuel Forestier, qui arrive du collège d'Allègre et à l'équipe que je laisse. »

Des réussites mais aussi des échecs
Malgré un léger recul par rapport à l'an dernier, les résultats du collège sont satisfaisants pour le principal avec 88,03% de réussite . Il précise qu '« au-delà du pourcentage, il faut voir l'ensemble de la réussite des élèves reçus et la perspective de scolarité qui leur est offerte après le brevet. »
Pour Alain Vernhes, le travail du collège avec les élèves primo-arrivants est important. Ces jeunes étrangers qui arrivent sans parler un mot de français et qui au bout d'un certain temps arrive à maîtriser le français et pouvoir suivre tous les cours. Depuis 10 ans, « on arrive à leur offrir par leur travail une poursuite de scolarité ou une insertion vers des orientations positives » explique le principal.
Il reste évidemment des regrets sur certaines choses qu'il aurait souhaité « poursuivre, accroître ou même innover. » Alain Vernhes regrette de ne pas être parvenu à mettre en place une classe chorale, à l'instar du collège de Corsac à Brives-Charensac.

Le rôle de principal
D'après Alain Vernhes, son rôle est « de dynamiser l'équipe avec lui, dynamiser les actions qui sont décidés par l'équipe de direction, mettre en place des moyens pour atteindre les objectifs, travailler sur l'orientation, ouvrir le collège sur l'environnement et sur la dimension européenne ». Pour cette dernière tâche, le collège Lafayette participe depuis 2 ans à un échange avec un collège tchèque pour sortir des habitudes de voyages en Italie, Allemagne, Espagne et Angleterre.

Échec scolaire et élèves en difficulté
« Le Puy n'est pas un sanctuaire protégé et à l'image du reste de la France, il y a des élèves en difficulté, nous en avons tous ». Pour le principal, les difficultés scolaires sont plus profondes, et souvent le résultat d'autres difficultés plus personnelles.
« Il y a une légère hausse des élèves en difficulté, ce n'est pas propre à l'école, c'est un sujet plus vaste au niveau sociétal. La réalité, c'est une accumulation de difficultés sociales, économiques, éducatives et intellectuels. » explique t-il en précisant que ces difficultés apparaissent de plus en plus jeunes, dès la sortie du CM2.
Quant aux problèmes de comportement, il est « souvent généré par l'échec scolaire car quelqu'un qui n'est pas à l'aise dans la perspective d'apprentissage qu'on lui propose, n'aura pas le même rythme que les autres. ».

Que penser de la "dévalorisation du public face au privé" ?
Alain Vernhes, se pose en grand défenseur de la fonction publique : "il n'y a pas plus d'élèves en difficulté dans le public que dans le privé. C'est peut-être l'image que certains veulent donner mais il faut être en contact dans les établissements pour voir ce qu'il se passe vraiment. Il faut éviter de se faire une idée par des rumeurs, par ce qu'on peut entendre par la voie médiatique, au marché le samedi matin ou lors des réunions familiales. » conclut-il.

N.P.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire