Le Potage des Chefs : un bouillon de culture, d’entraide et d’humanisme

Par Nicolas Defay sam 05/11/2022 - 15:30 , Mise à jour le 05/11/2022 à 15:30

Samedi 19 novembre, la 8ème édition du Potage des Chefs revient embaumer la place du Breuil de 8h30 à 14 heures. Pour l’occasion, 32 restaurateurs vont concocter chacun leur recette, déclinant ainsi un menu à plus de 32 saveurs différentes. La totalité des bénéfices reviendra à l’association Habitat et Humanisme 43.

900 litres de soupes. 32 Chefs. Velouté, revithada (soupe de pois chiche), potage ou garbure (potée à base de choux). Champignons, potimarrons, lentilles, fromages mais aussi orties sauvages, curry, crevettes, confits de canard ou crustacés. Et un thème : Saveurs d’ici et d’ailleurs.

Samedi 19 novembre, de 8h30 à 14 heures sous un chapiteau installé au cœur de la place du Breuil, le Potage des Chefs donne sa 8ème édition. À l’image de sa 1ere édition, le prix des soupes reste le même à savoir 3 euros le bol à retirer sur place, 10 euros le litre à réserver à l’avance. Et comme les années précédentes, tout le monde n’aura pas l’occasion de déguster l’une des recettes présentées tant l’événement est à chaque fois pris d’assaut.

Asso cherche bénévoles

L’association Habitat et Humanisme est en quête de bénévoles.
Contact : 09 70 75 32 47 et 06 84 81 27 01
Le Potage des Chefs :
3€ le bol de soupe à prendre sur place. 10€ le litre de soupe à retirer sur place après avoir réservé au préalable.
Réservation : bulletin dans les boulangeries du bassin ponot ou directement sur le site achetezaupuy.com

Les ingrédients ? Beaucoup de solidarité et de fraternité

Tous les bénéfices sont au profit de l’association Habitat et Humanisme 43.« Beaucoup connaissent le Potage des Chefs mais peu notre association, explique Marie-Thérèse Duboeuf, Présidente d’Habitat et Humanisme 43. Pourtant, nous œuvrons en Haute-Loire depuis plus de 23 ans ».

L’entité se bat pour que toutes les personnes fragiles puissent avoir un logement propre et digne. Mais pas que. « Fragile veut dire âgé, porteur d’un handicap, être seul, migrant, accidenté de la vie…, détaille-t-elle. Nous les aidons en ce sens mais nous les accompagnons aussi sur tout ce qui constitue l’existence de chacun ». Aller à l’hôpital, régler les soucis administratifs, scolariser ses enfants, entreprendre une alphabétisation, faire un état des lieux des ressources financières et de bien d’autres choses.

Elle ajoute également : « En parallèle, nous leur montrons qu’il y a des gens avec eux et pour eux. Pour cela, nous créons du lien en organisant des repas, des randonnées, des activités culturelles. Nous luttons de toutes nos forces contre la solitude qu’ils pourraient éprouver ».

Habitat et Humanisme 43 gère 52 logements sur le Puy et Brives-Charensac. 13 logements de plus seront dès le début de l’année 2023 disponibles à l’ancienne Résidence du Greffe, dans le centre de la cité ponote

Des lentilles du Puy aux épices du Burundi

Si la plupart des restaurateurs proviennent du bassin ponot à l’instar de Guillaume Fourcade (L’Atelier du Chef), Mickaël Ruat (L’Emotion) ou encore de Ludivine Tournayre (Restaurant Tournayre), d’autres proviennent de plus loin comme du Chambon-sur-Lignon avec Margot Faure, d’Alleyras avec Philippe Brun ou encore de Saint-Julien-Chapteuil pour Aurélien Vidal. « Nous avons même le restaurateur Claude Lacroix du village Suisse des Diablerets, souligne Guillaume Fourcade, parrain de l’événement. Christian Larrose apportera quant à lui une garbure, spécialité du sud-ouest ».

À noter également que des préparations syriennes, roumaines, burundaises et ukrainiennes seront aussi sur la carte, cuisinées par des familles de réfugiées justement suivies par l’association Habitat et Humanisme Haute-Loire.

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire