Le Pont de Margeaix fermé jusqu'au printemps 2025

, Mise à jour le 28/05/2024 à 08:00

Le pont de Margeaix qui permet à la RD 26 de franchir la Loire entre les communes de Beaulieu et Saint-Vincent est coupé à la circulation depuis le 17 janvier dernier. Une déviation a été mise en place via Beaulieu et Lavoûte-sur-Loire. La circulation des modes doux et des piétons est tout de même autorisée.

Lors d’une visite sur place, les services techniques départementaux, qui assurent la gestion des ouvrages d’art, ont constaté une altération très importante de la câblerie de retenue, dont quelques fils périphériques d’un des torons sont partiellement rompus en janvier dernier.

S’agissant d’un ouvrage techniquement complexe, les services techniques du département ont fait appel aux spécialistes du CEREMA pour étudier les solutions de réparation.

Un rétablissement de la circulation au printemps 2025

Suite à une inspection spécifique constatant l’état très précis de l’ouvrage, les premières études de faisabilité technique ont été engagées et après consultation des services de la DRAC, Direction Régionale des Affaires Culturelles, ont orienté le choix de la technique de réparation. Celle-ci consiste à sceller dans du béton une poutre métallique dans la voûte de décharge puis d’y fixer les nouveaux câbles de retenue. Il s’agit d’un procédé proche de celui mise en œuvre sur la rive droite dans le cadre des travaux de réparation après la crue de 1980.

Une suspension provisoire pour changer la totalité des câbles de retenues en rive gauche est indispensable à la sécurité des usagers. Ensuite, il sera nécessaire de régler la totalité des pièces de la suspension du pont : câbles, suspentes et tablier afin d’harmoniser les tensions dans tout l’ouvrage. Les études détaillées continuent, mais nécessitent du temps important de calculateur du CEREMA. L’appel d’offres pour les travaux de réparation sera lancé à l’automne. Les travaux seront ainsi engagés début 2025 avec pour objectif un rétablissement de la circulation au printemps 2025.

Il est important de préciser que les entreprises capables de réaliser ce type de travaux sur cet ouvrage, qui est inscrit à la liste des monuments historiques, sont très peu nombreuses contraignant ainsi la planification des travaux à venir.

Vous aimerez aussi