Le plus chaud de l'été arrive juste avant la rentrée

mer 24/08/2016 - 19:22 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:42

Alors que les vacanciers rentrent petit à petit de la plage pour retourner au bureau et à leur train train quotodien, alors que la rentrée scolaire pointe le bout de son nez dans moins d'une semlaine maintenant, le mercure s'emballe en Haute-Loire.
"Il s'agira de la plus chaude période depuis le début de l'été météorologique, tant en altitude qu'au niveau du sol". Le constat, limpide, est l'oeuvre de Jérémy Gaultier, d'Agate Météo. "Une autre période chaude, relativement comparable en terme d'intensité mais pas de durée, avait été observée entre le 18 et le 21 Juillet", ajoute-t-il.

----Déjà un antécédent
Il y a déjà eu une période très chaude en 2011 : la température maximale avait atteint les 40°C à Brioude lors de cette vague de chaleur.-----Les températures maximales
En altitude en atmosphère libre (information utilisée en météo pour connaître la masse d'air en présence), nous serrons plus de 10°C au dessus des moyennes de saison au plus fort de l'épisode dans le département, à savoir ces venderdi 26 et samedi 27 Août.
En terme de température maximale sur l'épisode, on attend 36 à 38°C du côté de Brioude et dans la basse vallée de l'Allier, 34 à 36°C dans la vallée de la Loire jusqu'au Puy, 29 à 30°C à 1 000 mètres sur les plateaux et près de 28°C aux Estables (prévisions numériques issues du modèle Arpège, MétéoFrance).
L'épisode durera jusqu'à dimanche 28 Août avant l'arrivée d'une dégradation orageuse (les modélisations numériques sont en accord à ce niveau).

Une analyse technique "assez simple"
Pour l'analyse technique du phénomène "c'est assez simple" (vous allez voir !), selon notre expert  Jérémy Gaultier : "un talweg (ndlr : en météorologie, un talweg correspond à la ligne de basses pressions entre deux zones de hautes pressions) de grande amplitude plonge en direction des Canaries, il dévie la circulation atmosphérique et force celle-ci à adopter un déplacement méridien, alors qu'un courant de nord est observé sur son flanc ouest (du Groenland aux Açores), un courant de sud sud-ouest est observé sur son flanc est, acheminant des masses d'air brûlantes depuis le désert Saharien jusqu'à la France, cette vague de chaleur prendra fin lorsque la circulation adoptera un comportement zonal".
Le fait que nous soyons proche de la fin de l'été permet d'observer à nouveau des circulations méridiennes car les hautes latitudes se refroidissent alors que les latitudes moyennes sont encore brûlantes.

Maxime Pitavy

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire