Le phénomène des clowns débarquerait-il en Haute-Loire ?

ven 24/10/2014 - 19:34 , Mise à jour le 27/11/2020 à 05:53

« Les clown arrive en haute loire ». Voilà le titre de la page Facebook qui a été ouverte hier, jeudi 23 octobre. « Les faut dans le titre son fais exprès », précise son auteur. En à peine 24 heures, la page compte plus de 1200 adhérents et plusieurs d'entre eux affirment avoir aperçu des clowns dans les environs du Velay. Est-ce suffisant pour créer un début de psychose ? Non.

Rien pour policiers et gendarmes
« Nous n'avons aucun clown sur le secteur gendarmerie », insiste la cellule renseignement des militaires. « Comme tout le monde, j'en ai entendu parlé à la TV mais ça ne concerne pas la Haute-Loire pour l'instant. » Même son de cloche au commissariat de police du Puy où aucun appel concernant d'éventuels clowns armés n'a été enregistré. Si des petits rigolos s'amusent vraiment à enfiler nez rouge, perruque et déguisement, ils ont réussi à rester très discrets. Bien que le phénomène commence à sérieusement s'estomper sur l'ensemble de la France, il n'est pas impossible qu'il touche la Haute-Loire avec un peu de retard, comme c'est souvent le cas pour ce genre de modes virales.

Aperçus au Puy, à Chadrac et à Vals ?
Sur la page Facebook précédemment citée, les internautes sont formels : « Hier soir [mercredi, ndlr] ils étaient à l'Intermarché de Chadrac et ils montaient sur le plateau. Ils étaient deux et c'était vers 19-20h », certifie l'un d'eux. « L'un est avec une salopette bleu et un masque et l'autre a juste un masque. Ils peuvent être armés, faites gaffe. » Un second internaute assure avoir vu un clown sur le parking de Géant, à Vals-près-Le-Puy, dans la nuit de mardi à mercredi. Un dernier affirme en avoir aperçu sur la zone de Chirel, au Puy, jeudi. Parmi les commentaires, les réactions sont nombreuses et certains ne cachent pas leur envie d'aller à la rencontre des hypothétiques clowns : « J'ai hâte, j'ai toujours voulu appuyer sur le nez rouge. »

Un phénomène qui vient du Nord de la France
Douai, Lens, Arras ou encore Saint-Quentin (Aisne). La semaine dernière, de nombreuses plaintes ont été déposées dans des villes du Nord de la France après que des collégiennes aient été accostées par des « clowns malveillants ». Certaines plaintes faisaient même état de menaces avec arme : à Douvrin, dans le Pas-de-Calais, un jeune homme de 19 ans a été condamné pour violences avec arme et préméditation à 6 mois de prison et 105 heures de travail d'intérêt général. Déguisé de la tête au pied, il avait poursuivi des adolescents avec un objet ressemblant à un long couteau. L'origine de tout ce buzz ? Probablement une caméra cachée diffusée sur Youtube par la société italienne DmPranksProductions où un clown, effrayant à souhait, commet de faux crimes sanglants pour apeurer les passants. Un possible hommage au roman « Ça », de Stephen King, où un clown maléfique sème la terreur dans une petite ville.

> Ce lundi, la page Facebook en question est inaccessible. Elle semble avoir été supprimée au cours du week-end.

A.L.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire