Le Petit Atelier dans la peau des mythes grecs

jeu 09/08/2018 - 14:23 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:53

Les trois comédiens, Christophe Huet, Lionel Alès et Kena Pouchkareff, viennent de terminer une semaine de résidence au gîte de La Chaponie à St-Christophe-sur-Dolaizon, pendant laquelle ils ont démarré l'écriture de leur pièce sous le regard de leur metteur en scène, Carole Baud.
Du 5 au 9 septembre, Le Petit Atelier va investir les locaux du Centre Culturel de Langeac pour cinq jours de résidence, pendants lesquels des répétitions seront ouvertes au public.

Qui serait Narcisse aujourd'hui ?
Pour s'adresser aux collégiens, la troupe a décidé d'aborder les problèmes de la société actuelle en faisant vivre les personnages de la mythologie grecque à notre époque contemporaine, afin de répondre à des questions telles que “Qui serait Narcisse aujourd'hui ?”, “Dans quoi se noierait t'il ?”. D'après la mythologie, Narcisse était un jeune doué d'une grande beauté. Et un jour, poussé par la soif, Narcisse surprit son reflet dans l'eau d'une source et en tomba amoureux. Ainsi, il se laissa mourir de langueur. De cette façon, des thèmes comme la famille, la position de l'enfant et la quête de soi seront abordés.

----La troupe a fait appel aux artistes parisiens, Aude Biren et Stéphane Barrière (guitariste de Oldelaf), pour composer la musique de leur prochain spectacle.----- “Inciter les jeunes à l'action”
C'est un sujet qui emballe les ados !” explique Christophe Huet quant au choix de la mythologie en toile de fond de leur prochaine pièce. “Nous avions fait auparavant, dans certains collèges, des projets autour de la mythologie. Et cet univers, peuplé de héros et d'aventures, parfois violentes, intéresse énormément les élèves” assure le comédien. “La société d'aujourd'hui baigne dans une peur qui paralyse. Avec ce projet, nous voulons pousser les jeunes à l'action. Les inciter à passer outre cette peur et construire le monde de demain, car il leur appartient”.

Une écriture basée sur l'improvisation
On va sur scène, sans rien, on joue et on écrit au fur et à mesure” en effet, comme l'explique Christophe Huet, l'improvisation est à la base de l'écriture de “Dédales et petites boîtes” (nom provisoire le pièce). En amont des premières répétitions, les trois comédiens se sont intensément informés sur la mythologie grecque. “Le premier jour de répétitions, nous avons écrit 20 minutes de spectacle” assure l'artiste local. “Heureusement, Carole (Baud) est là pour nous cadrer et n'hésite pas à nous dire, si ce que nous faisons est mauvais” plaisante ce dernier.

Après les représentations dans les collèges, des représentations publiques de cette nouvelle pièce seront assurés par Le Petit Atelier.

Pour en savoir plus et suivre l'actualité du Petit Atelier, rendez-vous sur leur site Internet ou sur leur page Facebook.

Ci-dessous, un reportage sur "La Rédaction", pièce que la troupe a présenté au Festival d'Avignon 2018.

V.B.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire