Tous

Le Pertuis

Le Pertuis : Sébastien Masson candidat à sa succession

lun 10/02/2014 - 13:09 , Mise à jour le 26/11/2020 à 17:49

Il était le plus jeune membre du Conseil municipal, il y a 13 ans, pour sa première participation à la vie communale. A 36 ans et fort de trois ans d'expérience en tant que premier magistrat, Sébastien Masson nous explique pourquoi il a décidé de "repartir".

Un choix ferme et réfléchi
La décision de se représenter découle de ces trois années de travail à la tête de la commune. "L'avantage de faire trois ans, c'est qu'on peut voir si ça plait, et comprendre comment ça marche", nous confie-t-il. "Maintenant que j'ai goûté l'entrée, je veux le plat de résistance." Le maire entend bien voir aboutir les projets lancés pendant son court mandat. Sébastien Masson rappelle égalemement l'importance du soutien de sa famille, une chose essentielle pour lui.

Une équipe largement renouvelée
Même s'il n'a pas désiré nommer les personnes qui resteraient dans son équipe et celles qui en partiraient - étant donné que sa liste n'est à ce jour pas complète -, le maire a tenu à saluer le dévouement des six conseillers qui ne seront pas de cette campagne, nous assurant que chacun partait de sa propre volonté.
Reste donc à compléter sa nouvelle équipe autour des cinq conseillers restant, et ce avant le 6 mars, date limite de dépôt des listes pour les petites communes.

Des projets à concrétiser
La liste n'étant pas close, le programme est encore tenu secret pour quelques temps, mais certains projets lancés sous ce mandat devraient aboutir après les élections. La restauration de la toiture du salon de coiffure, par exemple, la mise en place d'un panneau d'information lumineux également, ou encore la restauration des fours de Monibrand et Dinamand ainsi que l'abri à pouzzolane et le local de rangement de la salle des fêtes.

Pas de nouvelle à ce jour d'une autre liste pour ces élections municipales sur la commune, et l'éventualité d'une liste ouverte n'est pas retenue par l'actuel maire qui, "par expérience sur d'autres villages qui l'ont pratiquée", ne souhaite pas "se battre" contre l'un de ses collistiers. Cette méthode pourrait créer des dvisions internes et ça, Sébastien Masson n'en veut pas.

G.V.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire