Tous

Chadrac

Le Père Luc Crepy devient le chef de l'Eglise du Puy-en-Velay

lun 13/04/2015 - 11:47 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:33

L’ordination s’est déroulée à la cathédrale du Puy-en-Velay, archi bondée. Luc Crépy succède ainsi à Mgr Henri Brincard, décédé en novembre dernier.
Deux écrans géants installés place du Fort et dans l’église de Saint-Laurent ont permis aux nombreux pèlerins de suivre en intégralité la majestueuse cérémonie.
Une multitude de prêtres, cardinaux et autres évêques venus de toute le France et de Navarre, notamment d’Italie, ont entouré le nouvel évêque qui devra préparer le jubilé du Puy-en-Velay en 2016, ce qui constituera l'un de ses principaux premiers chantiers.

Plusieurs étapes pour être ordonné évêque
Il y a plusieurs étapes dans l'ordination du nouvel évêque. Mgr Hippolyte Simon, archevêque de Clermont (province ecclésiastique dont dépend le Puy-en-Velay), a rappelé dans son homélie les engagements et la "responsabilité de pasteur" qui incombent au nouvel évêque, avant que l'on ne procède à la lecture de la bulle papale puis à la prostration, où l'ordinand s'allonge sur le sol pendant que l'assemblée chante la litanie des saints.
Viennent ensuite l'imposition des mains, une étape essentielle de l'ordination, l'onction sur la tête de l'ordonné avec le Saint-Chrême et enfin la remise des insignes : livre des évangiles, l'anneau, la mitre ou encore la crosse. C'est alors que sous les applaudissements de milliers de fidèles, Luc Crépy s'est assis sur la cathèdre, le siège de l'évêque.

Le chef de l’Eglise au nom de la foi
Les chrétiens, venus de loin pour certains, assister à l’intronisation du nouvel évêque décrivent la grandeur et la mesure d’un tel événement. "C’est notre chef de l’Eglise qui nous montre le chemin à suivre", proclame Etienne, 59 ans de Polignac. "Un événement religieux pour ceux qui ont la foi", manifestent communément Denise, 60 ans et Yvonne, 65 ans de Monistrol-sur-Loire.
"Un homme qui engage sa vie pour la foi", déclarent conjointement Maylis, 18 ans et Garance, 15 ans, toutes deux du Puy.
"L’ordination d’un évêque est le passage de relais, un fil ininterrompu depuis les premiers siècles du christianisme en France", argumente Fabrice, 45 ans du Puy. "C’est comme l’élection d’un président de la République. C’est le chef de l’Eglise de notre département", compare Danielle, 65 ans de Loudes accompagnée de son conjoint Jean, 65 ans aussi qui conclut : "c’est la continuité de l’Eglise en haut de culte que représente la Haute-Loire".

G.D.

  • 1 / "Ce n'est pas parce qu'on est prêtre qu'on n'a pas de sexualité"
    • 2 / Le catholique pratiquant est-il devenu une espèce en voie d'extinction ?

     

    • 3 / Les politiques locaux sont-ils sous influence du diocèse ?

    Le Scan, l'intégrale avec le père Luc Crepy

    À découvrir

    Contenus sponsorisés

    Vos commentaires

    Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire