Le Parti Communiste se prépare aux élections régionales

lun 20/07/2015 - 12:28 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:36

La fusion des régions, le Parti communiste français (PCF) n'en voulait pas. " C'est une marche forcée ", dénoncent les membres. " Certains députés de Haute-Loire qui sont aussi candidats, présentent ça comme la Panacée. Clermont-Ferrand va perdre son statut de capitale et beaucoup de services. " Pour faire face à tout cela, le parti serre les rangs et prépare " le seul programme anti-crise ". C'est l'objet de la réunion qui s'est tenue vendredi 17 juillet au soir dans les locaux du parti en présence d'Evelyne Valentin, conseillère régionale PCF.

Monter une forte alternative
Pour eux, ce qu'il se passe en Grèce est la preuve du besoin d'une forte alternative à Gauche d'où la volonté de monter une large liste constituée de citoyens, le mouvement associatif et l'ensemble du Front de Gauche. PCF a écrit à Europe Ecologie Les Verts et Nouvelle Donne pour une alliance. Les militants sont toujours en attente d'une réponse. PCF ouvre également sa porte " aux militants et électeurs socialistes qui ne se reconnaissent pas dans les politiques d'austérité au niveau national et européen ".

Des axes de réflexion...
Les propositions du PCF s'articulent autour de plusieurs axes : un service public comme vecteur de l'égalité entre les citoyens et l'aménagement équilibré du territoire, la transition écologique comme vecteur du développement humain des territoires, l'égalité, la mobilisation de l'épargne pour des projets innovants, écologiques et créateurs d'emplois ou encore le développement de la vie démocratique. Les contours du programme sont tracés mais restent encore à être précisés.

...et des pistes concrètes
Malgré tout, des propositions concrètes sortent du lot comme le refus catégorique de l'ouverture à la concurrence des TER, la nécessité de disposer de moyens médicaux modernes partout (comme un scanner à Brioude) ou encore de sortir la formation professionnelle de la " marchandisation " avec la création d'un Service d'Intérêt Economique Général.  " Je suis scandalisée par Laurent Wauquiez qui veut tout donner à l'apprentissage, déclare Evelyne Valentin, il faut penser qu'il y a des lycées professionnels qui ont aussi besoin de la taxe d'apprentissage. "

Les membres du parti invitent les citoyens à prendre contact avec eux. Pour cela, une permanence est tenue tous les matins au 52 avenue Foch, au Puy-en-Velay.
Autre : 04-71-09-22-56

E.J.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire