Le musée Crozatier rouvrira avec des tarifs attractifs

mer 14/02/2018 - 17:32 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:51

Rouvrira, rouvrira pas, rouvrira quand ? Finalement ça y est, le public le découvrira cet été, le nouvel écrin d’un musée Crozatier flambant neuf, avec sa surface totale de 4.385 m².
Si la date précise est encore inconnue – on sait que ce sera en juillet 2018 –  les élus sont confiants et ce coup-ci, on a plus que jamais envie d’y croire.

La grille tarifaire vient d’être votée à l’Agglo du Puy, lors du conseil communautaire de ce mardi 13 février, et « la volonté des élus est de faciliter l’accès à la culture se traduit par l’instauration d’une tarification basse pour l’accès au musée Ponot », a précisé Madeleine Rigaud, vice-présidente à la culture.
Les élus ont également décidé de proposer la gratuité du musée pour les moins de 18 ans.

Les tarifs du musée Crozatier pour sa réouverture (gratuit pour les moins de 18 ans)

Le président de l’Agglo du Puy, Michel Joubert, a précisé : « c’est bien d’avoir des prix attractifs pour la période d’ouverture du musée, mais on ne pourra pas en rester là. Nous sommes bien en-dessous des tarifs pratiqués ailleurs.»

L’Hôtel-Dieu va proposer une expo gratuite cet été
Une exposition autour du patrimoine mondial en lien avec le 20e anniversaire du classement à l’UNESCO de la cathédrale et de l’Hôtel-Dieu du Puy-en-Velay - au titre des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle - est organisée par le service patrimoine de la communauté d’agglo du Puy. Elle sera visible du 19 mai au 16 septembre 2018 a l’Hôtel-Dieu.

Madeleine Rigaud a expliqué  que « La tarification habituellement pratiquée pour les grandes expositions présentées au niveau 4 de l’Hôtel-Dieu (tarif plein : 6 €, ndlr) paraît excessive, le sujet étant moins grand public que Picasso, par exemple.»
Les élus ont donc estimé que la gratuité « permettrait aussi de rendre accessible à tous cette exposition, qui se tiendra par ailleurs dans un contexte de travaux sur le site de l’Hôtel-Dieu», a précisé Madeleine Rigaud.

Jacques Jamon

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire