Le mauvais temps n'arrête pas l’Auvergnate Extrême

dim 02/10/2016 - 13:51 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:43

Zoom sur le parcours
Comme chaque année, la 4e édition de l’Auvergnate Extrême s’est tenue près du complexe sportif de St-paulien, sur toute la matinée. Des vagues de départ ont été programmées suivant le niveau des participants de 8h30 à 13h. A peine arrivés sur les lieux, nous rencontrons l’organisateur de la course, Christophe Dubois. C’est donc parti pour un tour guidé des différentes zones du parcours. « Il y a, comme les années précédentes 6 zones, mais nous avons rajouté quelques éléments » explique Christophe. La nouveauté se situe sur la zone numéro 6, il s’agit d’un bassin où il ne faut pas hésiter à plonger, d’une hauteur de 5 mètres. L’organisateur a également pensé à un petit exercice supplémentaire entre les deux zones d’eau, afin « d’éviter l’hypothermie et pour relancer le système corporel. » 
Les averses importantes de la matinée ont rendu le parcours glissant et boueux, mais tout à fait praticable.
Des participants plus que motivés
Plus de 1200 participants sont venus des quatre coins de la France pour se dépasser et se faire plaisir. La plupart viennent en groupe, qu’ils fassent parti d’une équipe de sport, qu’ils soient amis, ou encore collègues de travail, ils n’hésitent pas à dépasser leurs limites, le tout dans une bonne ambiance.
Pour certains, il s’agit d’une « super expérience », pour d’autres d’une « course incontournable dans la région. » Le leader d’un groupe venant de St Chely d’Apcher nous raconte « il faut venir à l’Auvergnate Extrême pour sauter d’aussi haut, » faisant référence au bassin d’une hauteur de 5 mètres.
Les sportifs qui participaient pour la première fois à la course cette année sont unanimes : ils reviendront l’an prochain !
De nombreux bénévoles au rendez-vous
Christophe Dubois remercie les bénévoles qui ont permis au projet de voir le jour : « nous avons énormément travaillé pour en arriver là on nous en sommes aujourd’hui, je remercie tous les bénévoles, ainsi que Nicolas et Sébastien, sans qui tout cela n’aurait pas été possible. » L’organisateur es d’ailleurs très présent pour ses bénévoles, il n’hésite pas à les ravitailler lui-même sur les 6 zones, en proposant du café chaud. Les bénévoles quant à eux « se caillent » mais ne se plaignent pas. L’un d’entre eux nous explique qu’il est présent depuis les débuts de l’Auvergnate Extrême et qu’il reviendra l’année prochaine. Cette année, 80 bénévoles étaient au rendez-vous et certains n’ont pas hésité à faire plusieurs centaines de kilomètres pour venir soutenir Christophe Dubois et son équipe.

M.C

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire