Le magasin Fly de Vals n'est pas concerné par les cessations d'activité

jeu 28/08/2014 - 17:18 , Mise à jour le 26/11/2020 à 19:24

Le groupe Mobilier européen, qui détient les enseignes Fly et Atlas, a été placé en procédure de sauvegarde le 18 juin dernier. Les deux magasins ligériens d'Andrézieux-Bouthéon et de St-Priest-en-Jarez liquident actuellement leurs stocks, pour tenter de ramener de la trésorerie à l'entreprise.

54 magasins concernés sur les 194 de l'hexagone
Ces magasins de meubles n'existeront plus sous les enseignes Fly et Atlas. Cela veut dire que depuis le 20 août, ils liquident leurs stocks, en espérant un éventuel repreneur. "9 magasins de notre groupe ont été rachetés en France", indiquait le service de presse de Mobilier européen à la rédaction ligérienne de Zoomdici.fr ce mardi 26 août 2014. En tout, dans le pays, ce sont 54 magasins qui sont concernés par la procédure, sur 194 magasins en France.

----Un chiffre d'affaire en chute libre
Le groupe Mobilier européen, fondé en 1964, est le numéro 4 du marché du meuble en France. Il comprend Fly, Atlas et Crozatier. Le chiffre d'affaires de Mobilier européen a chuté de 10% ces trois dernières années, avec une baisse de 17 millions d'euros en 2012-2013.-----Un marché de l'immobilier en berne, qui se répercute sur celui de l'ameublement
Parmi les raisons de cette décision, selon le groupe alsacien, détenu par la famille Rapp : "le marché de l'immobilier en berne, qui entraîne la baisse du nombre de ventes et fait donc pâtir l'équipement de la maison. Fly vise surtout la clientèle jeune, qui se lance dans le premier achat". Le marché de l'ameublement est en baisse depuis 2011, selon la FNAEM (la Fédération française du Négoce, de l'Ameublement et de l'Equipement de la Maison). Au mois d'avril, leurs statistiques indiquaient une chute de 6,2% des ventes en France par rapport à la même période l'an passé.
Parmi les autres causes de la dégringolade de ces magasins, sont avancées aussi la concurrence "rude" des gros du secteurs, comme Ikea, But ou Conforama. Ce sont d'ailleurs ces deux dernières enseignes qui se sont déjà portées candidates pour le rachat de magasins en France.

M.P. et S.B.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire