Le festival de l’Arbre Creux plus vivant que jamais

Par Nicolas Defay lun 12/07/2021 - 07:00 , Mise à jour le 12/07/2021 à 07:00

L’année dernière, il ne s’était pas plié devant la sorcière Covid. L’année dernière, l’arbre creux, rare festival non subventionné du département, avait préféré braver la pandémie pour que se distillent encore et encore musiques et sourires. Ce 23 et 24 juillet 2021, il revient de nouveau aux Planchas (Laussonne) avec un programme tueur de spleen et de cafard.

« Nous sommes fiers d’avoir pu organiser l’édition 2020 malgré tout, explique Florine Guillot, présidente de l’association Wimenon, organisatrice du festival. Et nous sommes d’autant plus motivée et prête à proposer une édition 2021 sous le signe de la fête retrouvée ! Les valeurs qui animent l’organisation du festival sont toujours les moteurs de l’équipe qui mettra à l’honneur la mixité à travers sa programmation et les animations qui font vivre le festival au-delà des concerts ».

Photo par Nicolas Defay

« Les énergies se donnent rendez-vous ce weekend là »

Le ton est lancé. Comme un pied de nez devant l’ambiance anxiogène que nous impose depuis trop longtemps cet empêcheur de vivre en rond de coronavirus, l’équipe de l’Arbre creux remet le couvert sur les berges de La Gagne, dans le hameau des Planchas. « L’année dernière beaucoup de festivaliers ont pu partager l’esprit qui infuse aux Planchas à Laussonne durant le festival, partage Florine Guillot. C’est sûr, les énergies se donnent rendez-vous ce weekend là pour porter l’enthousiasme des bénévoles, des artistes qui peuvent se produire sous le chapiteau et des artisans venus faire découvrir ou redécouvrir leurs créations ».

À la suite du succès de l’année dernière (le festival affichait complet à 21h le samedi), la majorité des places est en prévente pour cette édition

Samarabalouf était venu en 2019. Un show incroyable. Photo par Nicolas Defay

Qui, quoi, où, comment...

Date : vendredi 23 juillet dès 19h, samedi 24 juillet à partir de 11h.
Lieu : Planchas à Laussonne
Tarifs : Soirée 15€. Pass Week 22€. Gratuit la journée du samedi.
Site de pré-vente : En suivant ce LIEN.
Site et contact : 06 23 05 88 21, Facebook, site

Éclectique, électrique, énergique

Au programme ? Des remèdes à la mélancolie et des onguents anti déprime pour les oreilles, le cœur et surtout l’âme. Le vendredi 23 juillet pour ouvrir le bal à 19 heures, la Compagnie des Kikidékonafon jouera sa composition sur la scène : l’absurlesque. Ce groupe de la région a une proposition qui tend autant vers la chanson que vers le spectacle et s’adresse aux adultes comme aux enfants.

En plat principal, le Hop Hop Hop Crew, formation bretonne de 6 musiciens et musiciennes, réinterprète la musique balkanique avec des influences contemporaines. En dessert, c’est Audio Immune qui servira ses refrains sucrés. Du hip’n’roll au rock’n’hop, le trio parisien mixe tout ça avec des sons aussi inattendus que surprenants. Et en guise de digestif, DJ Nels du collectif Time Bomb clôturera cette première soirée à coup de basse et d’ondes sonores.

L'Arbre Creux n'est pas que de la musique, c'est une fusion d'arts. Photo par Nicolas Defay

Pléthore de curiosités durant l’après-midi du 24 juillet

Le samedi 24 juillet, c’est la journée ouverte à toutes les générations dès 11 heures. Se promener dans les jardins de l’association « Le Chant des Sorbiers », aller à la rencontre des artisans du marché, s’amuser avec les animations mises en place pour les enfants et découvrir des performances sur la scène ouverte...L’association de danse africaine Pesa Motema sera également là pour initier les plus motivés. Ce sera aussi l’occasion de rencontrer et soutenir l’association ARSLA qui œuvre pour la Recherche sur la maladie de Charcot. Et pour finir l’après-midi tranquillement en famille, entre amis, entre tous, un apéro concert est prévu jusqu’à 19 heures.

Photo par L'Arbre Creux

« Le festival ne serait pas sans ce son »

Et c’est alors que le jour commence à céder à la nuit. L’heure bleue s’installe doucement en même temps que se prépare le premier groupe de la soirée. Les Wicked Band font leur retour au festival. « Ils étaient de ceux de la première édition et c’est tout naturellement que le festival les invite cette année pour boucler la boucle », livre Florine Guillot. Cette formation a le don de faire groover les esprits au son d’un reggae aux multiples facettes, du roots au nu roots coloré de dub et de rock. « Le festival ne serait pas sans ce son », ajoute la présidente de l’asso.

Sansévérino en concert !

La grosse surprise ? Le gros cadeau du festival de cette année ? « Ce n’est pas moins que la venue de Sansévérino !, lance enthousiaste Florine Guillot. Le musicien viendra diffuser son swing manouche et chanter ses textes pleins d’humour et partager avec le public son regard sur le monde contemporain. C’est une chance inouïe que nous avons pu l’avoir avec nous. Cela semblait même inespéré ! » Enfin, ceux qui auront la grande responsabilité de clôturer la 7ème édition du Festival de l’Arbre Creux, ce sont les 6 membres à la fois déjantés et survitaminés de Turbo Zorico.

Parce que c’est une vraie souffrance que de s’extraire de cette gangue de bien-être, où le temps de quelques heures madame Covid ne fut plus, le KFB Sound System mixera toute la fin de nuit. Ceci afin que résonne le plus longtemps possible les souvenirs de cette fête, cette fusion de vie, d'arts et d’humanité jusqu’à l’année prochaine.

Un sourire pour passer l'année, un parapluie pour se parer de la morosité Photo par Théo Bertrand

Vous aimerez aussi

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire